31 juillet 2016 7 31 /07 /juillet /2016 23:15

On attribue généralement le mot à Claudel. L'eût-il emprunté à un autre que celui-ci ne songerait plus à lui en faire procès : les morts ne sont pas querelleurs.

Ah ! il savait vous foutre son pied au cul sans y mettre de gants, celui-là.

Certains prétendent qu'il mettait, pour ce faire, un soulier de satin.

Décidément, c'était une crème d'homme, ce Claudel.

Claudel - Delcampe.net

Claudel - Delcampe.net

Je me demande parfois s'il pourrait pousser sa sottise satisfaite jusqu'à se répéter à l'identique, dans le contexte actuel.

Partager cet article
Repost0

commentaires

J
Occasion de rappeler le télégramme d'outre-tombe de Gide à Mauriac : "L'enfer n'existe pas – STOP – Tu peux te dissiper – STOP – Préviens Claudel – STOP – Signé : André Gide"
Répondre
G
Excellent rappel ! :o)
A
Un billet tartiné avec soin! :)
Répondre
C
faut pas déconner mais y a quand même des coups de pied occultes qui se perdent :-)
G
Une toute petite tartine de Claudel. :o)<br /> La culture... moins on en a plus on l'étale, mais faut quand même pas déconner avec Claudel ! :o))
R
Bonjour Géhèm !<br /> <br /> Je pensais avoir mis un commentaire mais... j'ai du merder ! Alors, je le remets :<br /> <br /> « La tolérance, il y a des maisons pour ça » !<br /> Bordel ! C’était bien trouvé !<br /> <br /> Quant à la crémière, pour le cul de celle-là,<br /> certainement pas besoin de beurre !<br /> Le tout glissé dans un soulier de satin où ailleurs …<br /> <br /> Et pis c’est tout !<br /> <br /> Bonne journée !<br /> <br /> Rotpier<br /> <br /> https://rotpier27.wordpress.com/
Répondre
G
Ce petit raté : ce qu'on appelle un trou normand ? ;o)<br /> Tu prouves au moins que le Normand sait être persévérant !
M
Comme disait Guitry, je crois, à propos du Soulier de satin: heureusement qu'il n'y a pas la paire :)
Répondre
G
On a tellement prêté de mots à Guitry... Il y en a même qui lui prêtent des mots de Coluche, c'est dire ! :o))<br /> Je crois qu'on peut plus sûrement attribuer celui-ci à Léautaud qui, à l'époque, était critique dramatique au Mercure de France.
C
on l'attribue aussi à clemenceau qui n'était d'ailleurs pas plus toléranceau que celui-là ;-)
Répondre
G
Mieux vaut ne le préciser que maintenant. J'ai ouï dire que de son vivant c'était un fameux va-t'en-guerre et qu'il était plutôt prompt au duel. ;o)<br /> Pet à leurs os (pardonne-moi, je n'ai pas pu faire mieux... Pour me hisser jusqu'à "toléranceau", il me faudrait au moins un escabeau).
J
Ell' m'emmerde, ell' m'emmerde, j'admets que ce Claudel<br /> Soit un homme de génie, un poète immortel...<br /> (Brassens - Misogynie à part)<br /> <br /> Ah Claudel ! Mieux vaut le beurre ^^
Répondre
G
Et surtout le sourire de la crémière ! :o))
D
Ben la bonne soeur !L'a un regard qu'en dit long : ça doit être son aviateur qui a pris la photo...<br /> bon,j'vais pas en r'mettre une couche
Répondre
G
Je ne dois pas en connaître aussi long que toi sur les frangines. ;o))<br /> ...J'ai beau chercher dans mes souvenirs de jeunesse, je ne vois pas de quelle congrégation il s'agit.