7 décembre 2016 3 07 /12 /décembre /2016 07:08

Je lis ça par-ci, par-là. Il y en a qui s'y mettent déjà.

Je peux vous donner des idées si vous voulez...

Noël au goudron...

Noël au goudron...

Ah ! il serait peut-être bon que je vous montre l'original :

Nativité - Marten van Valckenborch

Nativité - Marten van Valckenborch

Mais ce n'est peut-être pas terrible non plus ?

Partager cet article
Repost0

commentaires

R
Bonjour Géhem !<br /> Tu pars du principe que la nativité est une vaste fumisterie ? <br /> Viva Cuba ! <br /> Bonne journée sans tabac !<br /> Le Rotpier
Répondre
G
Une rhumerie, voilà surtout ce qu'il aurait fallu pour remotiver ma foi. ;o))
H
Moi j'aime bien mettre le petit jésus dans la crèche. Pas qu'à Noël d'ailleurs. Heureusement .... Mais je ne voudrais pas gâcher ce moment de spiritualité que tu nous offres si gentiment avec mes fumeuses aventures de mise en crèche. Ah Marie si tu savais ....
Répondre
G
Oh !!!!... Marie si tu savais... Et puis non, je ne vais pas t'imposer l'écoute de Jauni, quelle misère ! :o))
A
Moi, ce qui me choque dans cette Nativité c'est la position de l'âne et du boeuf censés souffler sur le petit Jésus pour le réchauffer de leur haleine ... pas de leurs pets !
Répondre
G
Tu as l'oeil du Poète, Arielle. Je l'écris sans malice. :o)
P
Je ne connaissais pas ce peintre né dans mon pays mais je ne suis pas certaine de devenir fan...avec ou sans luron/larron ou même lardon.
Répondre
G
Non mais tu as vu le lardon dans son torchon ?! Sûr qu'il ferait pâle figure à côté d'un foie gras... Oublions ce gâte-sauce. ;o)
M
Dans notre rubrique à brac aujourd'hui : Pervers pépère, paix à ses cendres ! Et je confirme, Pâques sans luron...
Répondre
G
Que ce soit donc l'occasion de rendre un hommage un peu décalé à ce cher Gotlib... ;o)
C
dieu est un fumeur de havanes...le salaud !!! :-))
Répondre
G
Copain comme cochon avec Castro, y a des chances... Mais où va le monde ! :o)
A
En même temps, Pâques, c'est pas une motivation pour arrêter. De fumer.
Répondre
G
Surtout quand on est curieux de nature et qu'on se prend pour le Messie (je ne parle que pour moi) : il me semble que je n'aurais rien de plus pressé, après ma résurrection, que de vérifier si la fumée inhalée peut sortir de mon trou au côté encore tout frais. ,o)