12 juin 2019 3 12 /06 /juin /2019 14:00

Il y a un peu moins de deux semaines, l'ami Helmut Krackenberger profitait d'un week-end de l'Ascension exceptionnellement riche en touristes pour signer avec succès, en librairie, les premières dédicaces de son livre :

Le TanargueLa montagne du tonnerre.

 

N'étant pas personnellement amateur de bains de foule, je me suis contenté de récupérer mes exemplaires à son domicile, avant-hier. Un délicieux moment achevé devant un verre, en compagnie de la toujours charmante et talentueuse Christel.

C'est en traversant une pièce que je ne connaissais pas jusqu'alors que mon regard s'est fait happer littéralement par trois oeuvres accrochées côte à côte, et dont je ne suis pas parvenu à lire la signature : Volker Kühn.

Un ami des maîtres de céans, ai-je appris.

Alors que je m'apprêtais à repartir, Helmut m'a fait la surprise de m'offrir un exemplaire du très joli livre d'art que voici (photo ci-contre).

 

Volker Kühn

Né en 1948 à Neuenkirch (Allemagne). 


Le concept d’art par l’objet remonte à l’Egypte ancienne avec les cartouches, des messages hiéroglyphiques gravés dans la pierre pour la postérité. Ses ancêtres les plus immédiats sont sans conteste les rébus du Moyen-âge, les maquettes en perspective de Nicolas Poussin, jusqu’aux dioramas de l’Angleterre victorienne et, surtout, les boîtages de Marcel Duchamp, Kurt Schwitters, Max Ernst et des autres surréalistes. L’intérêt pour les œuvres graphiques tri-dimensionnelles, par opposition aux sculptures, fut ensuite ravivé par l’arrivée du Pop art et trouve désormais une expression contemporaine dans les œuvres de Volker Kühn.
Après une série d’expositions au Japon en 1986, Volker Kühn décide de ranger ses outils de graveur et de mettre en matière ses idées. Apparaissent alors « les Objets »,  de petites scènes en trois dimensions qui relatent les joies et les peines de chaque homme. Ces instantanés de vie font sourire ou même rire celui qui les regarde car il s’y retrouve. Les thèmes abordés sont innombrables. L’artiste, avec un sens aigu de l’allusion et de l’imagination met en scène Monsieur-tout-le-monde tantôt pour s’en moquer tantôt pour poétiser. En conservant une certaine distance avec son sujet, il réussit à réconcilier le spectateur avec ses propres défauts, ses joies, sa quête désespérée de l’amour ou son aspiration au succès. Rien n’échappe au regard acéré de Volker Kühn, qui par son humour et son ironie amicale nous dévoile un trait important de sa personnalité. La langue imagée qu’il parle est universelle. Parfois sarcastique, parfois rêveur, il use toujours de l’humour pour nous faire voyager et peut-être repenser notre monde.
 
(Présentation de la galerie Artima [Paris/Londres])
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
 
Presque au hasard de mes goûts, une des créations savoureuses de Volker Kühn :
Volker Kühn - "The gourmet".

Volker Kühn - "The gourmet".

L'esprit de l'oeuvre m'était familier (c'est assez le mien) mais je ne me suis pas rappelé sur le moment avoir déjà vu d'autres "objets" de ce créateur. Et puis ceci m'est revenu ce matin :

Eh oui ! le blogopote Adam toujours à l'affût de découvertes artistiques (dont les trouvailles et la belle générosité me manquent tant sur la toile).

25 mai 2015, c'est un peu loin déjà. Mais voilà, je n'ai pas tout à fait perdu la mémoire...

¤

En 38 pages, ce sont 790 créations de Volker Kühn que la galerie am Dom vous permettra de découvrir en complément.

J'adore !

Juste pour le plaisir de l'écho, Philippe Katerine :

Partager cet article
Repost0

commentaires

T
je le proposais ailleurs, il serait donc dommage, surtout ici (qql surréalisme coloré) <br /> que vous échappassiez à cet endroit improbable, hein ?<br /> (oups je fais le con, mais je me marre déjà !) .. c'est un Quiz, il fait pas mal : <br /> <br /> - "est-ce qu'une poule peut parler anglais ?" <br /> <br /> je repasse, ..avant Xmas, ..hahah ! (et en plus on voyage)
Répondre
G
Le principe du gravatar me paraît bien expliqué ici :<br /> https://www.trucsdeblogueuse.com/photo-sur-les-commentaires-gravatar/<br /> mais il semblerait qu'Over-blog ne le reconnaisse pas, à moins d'avoir un compte OB.
T
héhé.. volatil facétieux, telle vétille versatile ou explosive, ..a voté !<br /> aussi, sais tu comment je pourrais glisser mon avatar ici, une "affaire de temps" je suppose (et explication; tu connais mon atavisme)<br /> oh rien d'important ! simple vignette-moi, et partout ailleurs ses couleur en position, pas dit opinion, cétou, é bizou,
G
YES, CHICKEN !<br /> ...On n'allait quand même pas attendre la dinde de Noël ! ;o))
T
https://www.courrierinternational.com/dessin/le-dessin-du-jour-le-couperet-menace-pour-les-dessinateurs-de-presse<br /> <br /> (défection du New York Times; à suivre)<br /> je voyais ce dessin, puis le texte (Courrier Int. commenté) oui j'aime bien, ni en faire une tartine,<br /> si au contraire! aussi je repasse plus tard, pas le mood ce soir; <br /> l'humour, la profession, espèces en danger (où ça s'améliore t-il)<br /> <br /> crénom la dimension de guillotin, le couperet brille (bientôt dégouline) il domine, et plein d'espace; domini, dominus, dominum, maître, hôte, dieu, <br /> plusieurs images, métaphores se lisent, (telle la manière: boule de neige)<br /> la République taquine le Droit de l'Homme, <br /> le slogan de nos frontispices a fait le tour du monde, ni Rouget de Lisle y alla de main morte,<br /> Allons z'enfants ! à vos crayons ! <br /> <br /> ..l'âge d'or de la caricature (à vérifier) de 1890 vers 1910,
Répondre
T
n'est-ce pas, et ce métier à risque (paravent du parabellum) est celui qu'il se croque le mieux, héhé, <br /> ti bonus, commentaire et avatar sur Courrier Int.(pour les voyageuses, brasil bar Miss Favela, sous le tablier du pont Williamsburg, Brooklyn; on skiera plus tard)
G
Bien vu le dessin de De Angelis, tout comme celui de Chappatte, d'ailleurs. Et il y aurait tant à ajouter !... Quoi qu'il en soit, la place du dessin de presse n'a cessé de se réduire comme peau de chagrin au fil des dernières décennies. Je pourrais en disserter pendant des heures. Autant faire un pet sur une toile cirée.<br /> Et encore, je dis ça élégamment, ce qui ne serait sans doute pas le cas si j'avais à m'en expliquer sur Twitter.
N
l'humour gentiment vache ce n'est pas tout à fait le hasard de tes goûts ;)<br /> j'aime bcp<br /> biz
Répondre
G
T'as bien raison, mon petit lapin. ;o)<br /> Bises
T
(art, texte, foto, peinture e color, tel est le sujet; ça et des mecs, propre & figuré)<br /> <br /> - il n'y a plus de dessin au NY Times (!) ça s'argumente, même si provincial ?<br /> de-toutes-façons je n'aurais pas assez de place, pire si arguer d'art (qui?)<br /> qui nous le savons n'est-ce pas est limité par son support, <br /> ou (sorry déjà dit) choix ou la 'préférence' est délicate, voire douloureuse (Sienne plutôt que Florence ?) je dirais, dans notre cadre: 7,534 milliards,<br /> au dernier pointage; nous sommes beaucoup (!) ni des bêtes mais on supporte.<br /> (si on y multiplie par deux, le nombre d'hémisphères, ça fait le double !) <br /> <br /> (sujet toujours) redécouvrir Gustave Courbet; écartons l'Origine mondiale, j'ose: réductrice, Delacroix lui: "l'érection du réalisme" (certes)<br /> son oeuvre, assez Grande, ses amitiés, inimitiés, ses écrits, élu républicain, communard, violoniste, ..jetez y un œil, <br /> <br /> Et une expo "ÊtreS au Travail", ..80 photographies de Magnum et photographes indépendants, 80 textes d'experts en sciences humaines et sociales, soit autant de regards sur l'Homme au travail. Iconoclaste ? jamais !<br /> <br /> Un lien diffuseur, ..dont l'image en-tête fait drôlement, limite diablement penser à qql montage de Géhèm e peinture (presque!) mais sans gonzesse,<br /> présenté par L’œil d’Éos, blogueur de voyage (?) où ses ti nuages roses de sa page Fbook, tel un clin d’œil (quelle idée) à Kühn; pas le pianiste,<br /> <br /> https://loeildeos.com/exposition-photo-etres-au-travail/
Répondre
G
@ Ti Suisse<br /> J'ai été interrompu au moment où j'allais évoquer l'expo "Etres au travail" et surtout la photo des pêcheurs sur pilotis du Sri Lanka. Je reprends...<br /> Pas inintéressant de lire ce post :<br /> https://www.jaimelemonde.fr/2015/04/tradition-au-sri-lanka-la-peche-sur-echasse/<br /> <br /> Je ne saurai rien de la page fesse-bouc : je n'ai pas de compte.
G
Et revoilà mon Ti Suisse au naturel ! Tu sais que tu me permets de me poser des questions essentielles, toi, genre : Et si la terre avait un hémisphère de plus ? Et si le bipède commun avait un troisième hémisphère cérébral ? Et si...? ;o)<br /> Ce qui est sûr, c'est que la disparition du dessin de presse au NY Times est une sale nouvelle.
C
belle pioche, c'est tout le monde de poésie et d'humour que j'aime<br /> (je continue à visiter occasionnellement le blog d'alteretcaetera)
Répondre
G
Que sont-ils devenus, ces deux-là (Adam et Dany) ? Ils avaient une curiosité et un enthousiasme réjouissants. J'espère au moins qu'ils ne les ont pas perdus.
R
Bonjour Géhèm !<br /> <br /> Très chouette le Volker Kühn !<br /> Je te Félicite aussi !<br /> <br /> https://www.youtube.com/watch?v=UnF7AjPOWR8 .... Poils aux pattes !!!<br /> <br /> Et pis c’est tout !<br /> <br /> Bonne journée !<br /> <br /> Rotpier<br /> <br /> https://rotpier27.wordpress.com/
Répondre
G
Tu es un galant homme : je savais que tu ne voudrais pas décevoir Photonanie. ;o)
T
c'est qui Félicie ?
Répondre
G
Une fille heureuse - cela va de soi - et qui tient à le rester... "Pour vivre heureux, vivons cachés." ;o)
M
Inventif et créatif, le Volker...
Répondre
G
Et productif. :o)
P
Je te laisse ma part de Philippe Katerine mais par contre j'aime beaucoup l'esprit de Volker Kühne :-)
Répondre
G
Il l'a fait. ;o)
P
Rotpier devrait en être capable ;-)
G
Philippe Katerine m'enchante, Volker Kühn aussi (il s'en trouvera bien un pour ajouter Félicie)... ;o)