31 octobre 2019 4 31 /10 /octobre /2019 11:06
Tiercé gagnant.

¤ Soif, Amélie Nothomb, chez Albin Michel, 152 pages, 17,90 €

¤ Le bal des folles, Victoria Mas, chez Albin Michel, 251 pages, 18,90 €

¤ Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon, Jean-Paul Dubois,

   aux Editions de l'Olivier, 246 pages, 19 €

Trois, pour faire un tiercé y a pas mieux...

Les photos des livres dans l'ordre où je les ai achetés et lus, il n'y a plus très loin d'un mois maintenant. Une primo-romancière - déjà lauréate du Prix Stanislas et du Prix Première Plume 2019, et encore en course pour le Renaudot et le Prix du Premier Roman - entre deux routiers parmi les plus expérimentés de notre paysage littéraire qui, eux, sont toujours en lice pour le Prix Goncourt après un troisième écrémage.

Si je dois les mettre dans l'ordre de mes goûts, il sera inverse : j'ai adoré Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon, beaucoup aimé Le bal des folles. Soif, nettement moins. Ce qui, en de nombreux points, rejoint les appréciations des lecteurs telles qu'elles s'expriment sur Babelio *(1,2,3).

 

Le rôle des morts. Si je devais n'établir qu'un lien entre ces trois livres, ce serait bien ça : le rôle qu'y jouent des morts très vivants (à cette différence près que d'une manière générale, les morts sont moins bêtes que les vivants, ainsi que l'écrit Amélie Nothomb). Mais c'est ce que vous découvrirez, je l'espère par vous-mêmes.

Certains d'entre vous se seront peut-être étonnés de ne pas lire ce billet plus tôt : je leur avais promis une suite à "Souris..." au surlendemain de sa publication. Car c'était bien à Soif et à la Passion du Christ qui en fait la trame que se référait mon post du 6 de ce mois, les plus avisés l'avaient deviné.

Et c'est encore Soif qui m'aura inspiré le titre de celui-ci :

"Mon tiercé gagnant - l'amour, la soif, la mort -..." (page 130). Ainsi Jésus commence-t-il à débriefer son parcours terrestre après la descente de croix. Vous vous étonnez ? (Pas moi, notez bien.) Il s'empresse de s'en expliquer : Mourir, c'est faire acte de présence par excellence... (et, page 131) Le mort sait-il qu'il est là? Je prétends que oui, mais comme je suis mort, on va dire que je prêche pour ma chapelle (vous avez cru reconnaître Raymond Devos ? C'est normal, il est belge, Amélie Nothomb aussi). Admettons que je ne sois pas n'importe quel mort.

C'est un peu le problème. On a du mal à oublier le chapeau de l'auteure sur la tête du mort. Après sa résurrection passe encore, mais tant qu'il était sur la croix !... Comme il est écrit : Il y aurait de quoi rire. Je ne m'y risque pas, cela m'arracherait un spasme de douleur [...] J'ai affreusement peur de gâcher ma mort (page 90). Et, si pour éprouver la soif il faut être vivant (page 147), on sent tout au long que la tasse de thé n'est jamais très loin. Ce Jésus n'en finit pas d'enfiler les phrases et les mots d'auteur. Quand ce ne sont pas des mots inutilement savants : son péché mignon ?  Il fait du Nothomb. Et quand ce n'est plus du Nothomb, il cite Malherbe, Sainte Thérèse d'Avila et Proust sans les nommer. Très classe. Champagne !

Ce n'est pas que ce soit mauvais (je continue à en relire des passages de temps à autre et à en tirer quelques réflexions), c'est faiblard. Ce qu'il est venu faire dans cette galère ? Jésus se le demande, mais il semble moins poser la question à son Père qu'à la pétillante Amélie (déjà en train de sabler le champagne ?)... Elle aura eu le mérite de le laisser en toute fin s'interroger devant le miroir : Ce que je vois dans mon visage, personne ne peut le savoir. Cela s'appelle la solitude. Il y a de quoi !

 

Voilà. J'avoue avoir été étonné de découvrir Soif dans la première sélection du Goncourt de cette année, je le suis bien davantage de le retrouver dans la dernière - encore que ! - où ils ne sont plus que quatre (dont Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon, Dieu merci). C'est ce que j'ai attendu de constater avant d'en tirer quelques lignes.

Qu'importe la suite. Dès à présent Amélie Nothomb caracole en tête des ventes. Elle a ses lecteurs. Dont je suis. Inconditionnel, certainement pas. J'ai évoqué Proust, elle ne peut que le citer.

 

 

* Sur Babelio :

1 - Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon.

2 - Le bal des folles.

3 - Soif.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Un autre tiercé, dès l'abord dans l'ordre, cette fois-ci :

Partager cet article
Repost0

commentaires

R
Pour le cas où tu omettrais de repasser chez moi :<br /> <br /> " Bonjour Géhèm !<br /> Je ne connais pas le nom de l'oiseau mais j'ai l'adresse de son nid :<br /> https://www.blagues-et-dessins.com/6-mai-2019-la-rrrrrrrh-naissance/<br /> Bonne journée !<br /> Le Rotpier "
Répondre
G
Je suis en train de regarder le ciel depuis ma fenêtre : j'ai du mal à te croire. ;o)
R
Excellent le Jerc !!! Il en fait danser pas mal !<br /> Bonne journée, ça va s'éclaircir Sire !<br /> Le Rotpier
G
Merci, tu viens de me sortir du brouillard (on est en plein dedans, exceptionnellement, aujourd'hui). ;o)<br /> ...Un illustrateur et graffeur que je découvre : JERC.<br /> https://twitter.com/dessingraffjerc?lang=fr<br /> <br /> Je vais aller découvrir ta sélection musicale du jour.
P
Ça y est, le Rotpier refait une crise de "pointdinterrogationnite" aiguë!<br /> Va falloir l'achever je pense MDR
Répondre
G
Tu ne songerais tout de même pas à mettre en cause Over-Blog ?????????????? :o))))
R
Pas d'ma faute les points d'interrogation !<br /> Epicétout !<br /> Le Rotpier
G
On va peut-être lui laisser une dernière chance de redresser sa ponctuation ? ;o))
P
Je n'ai lu aucun des trois étant volontairement engluée dans Karin Giebel qui me donne des frissons de peur mais j'aime ça!<br /> Je me laisserai probablement tenter quand même par Amélie,même si, d'après ta critique, ce sera peut-être la dernière fois...
Répondre
G
@ Rotpier<br /> Je crois que j'en ai trouvé un qui pense comme toi...<br /> https://www.youtube.com/watch?v=bUdhyn2HofE<br /> <br /> A 2:07 ;o))
G
Là, ce n'est carrément pas mon registre... Mais je n'aime pas davantage le sirop d'érable. ;o)
R
" La dernière tentation du Christ ? " rime-t-elle avec tentation ? Là est la question ! ????<br /> Le Rotpier
P
Peut-être par solidarité féminine et patriotique (tant que mon pays existe encore même sans gouvernement fédéral).<br /> Si tu veux te faire peur, ce n'est pas ce qui manque. Le maître pour moi étant le Québécois Patrick Sénécal (que j'ai eu le plaisir de rencontrer).
G
Je lis très peu de polars, peut-être à tort.<br /> ...La dernière tentation du Christ ? ;o)<br /> Elle reste une gentille romancière, mais il y a nettement mieux à lire cette année.
R
Bonjour Géhèm !<br /> <br /> Oh ! T’as d’ beaux mots tu sais !<br /> Si je synthétise, je retiens de tout cela qu’Amélie (Notons-le)<br /> après avoir lu « le Bal des folles », s’est rendu compte que « Tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon » et que cela lui a donné « Soif » du Christ qui a bu le calice jusqu’à l’hallali. <br /> Voila ce que j’ai retenu de ton brillant exposé et j'espère ne pas l'avoir déformé.<br /> Va en paix frère Géhem pour le repos de ton âme et lis.<br /> Amen !<br /> <br /> Et pis c'est tout !<br /> <br /> Bonne journée !<br /> <br /> Rotpier<br /> <br /> https://rotpier27.wordpress.com/
Répondre
G
Ah là là ! Bravo, ça c'est une fiche de lecture. Amélie peut reposer en paix. :o))
N
tu es bien aimable si je me réfère aux premières critiques lues sur Babelio :)<br /> je m'intéresserai directement aux deux autres<br /> biz
Répondre
G
Babelio, ce n'est pas la Bible non plus. ;o)<br /> ...Mais tu peux faire l'impasse sans regret.<br /> Bises
C
voilà notre grande amélie chapeautée pour l'hiver, je ne réussis pas le sur-mesure aussi bien :-))
Répondre
G
Elle a déjà ce qu'il faut en chapeaux... Et, si je m'en rapporte à son style, elle tend de plus en plus vers le prêt-à-porter. ;o)
M
comme JP j'ai failli attendre ;)<br /> me voilà éclairé, joliment d'ailleurs. Je crois que je vais mettre Tous les hommes etc au programme du w-e.
Répondre
G
Tu montres les meilleures dispositions qui soient pour faire partie d'un jury littéraire. ;o)))
M
je viens de le terminer. C'est "mon" Goncourt même si je n'ai pas lu les 3 autres.
G
Millésimée Goncourt 2019, peut-être... Ce qui ne me déplairait pas.
O
La cuvée Dubois est excellente, je confirme.
G
Quelques heures de plaisir garanti.
J
J'ai failli attendre. ^^<br /> Je vois qu'on est un peu dans les mêmes dispositions d'esprit par rapport au livre d'A. Nothomb. Celui de Dubois devrait me plaire, je n'ai encore rien lu de lui.
Répondre
G
Et moi donc !
J
Je l'ai acheté hier matin et fini hier soir, tard. Conquis. Et il paraît qu'il arrive à écrire un livre comme ça en un mois, ça me laisse rêveur.
G
Fonce ! J'ai toujours lu Dubois avec grand plaisir. Ce bouquin-ci ne pourra que te plaire.
M
Je suis première? Cela m'intimide, je vais voir à voir ces bouquins... En attendant, j'apprécie ton texte.
Répondre
G
Je ne suis pas le seul - ce qui est loin d'être un argument - mais, après tout, mon opinion ne l'empêchera pas d'engraisser son nourrain. ;o)<br /> Elle écrit des livres agréables, un peu superficiels. A mon avis, elle n'était juste pas taillée pour celui-ci...
M
Donc celui de Nothomb n'est décidément pas dans ses meilleurs? Tu persistes? ;-)
G
Je vois que tu as trouvé de la compagnie depuis. Deux garçons très corrects, d'ailleurs. ;o)<br /> Je suis à peu près sûr que le J-P Dubois devrait te plaire. Mais le bouquin de Victoria Mas est loin d'être sans mérites.