4 novembre 2019 1 04 /11 /novembre /2019 13:03

Ce n'est pas si loin... Le 31 octobre, je vous entretenais d'un tiercé gagnant.

Aujourd'hui, je m'amuse de pouvoir mettre en avant l'une des deux citations que Jean-Paul Dubois a placées en exergue de son dernier opus, celui que le jury du Goncourt vient de primer :

"Fallait que j'oublie cette journée. Perdu dix dollars au champ de courses aujourd'hui. Quelle chose inutile. Ferait mieux de me fourrer la queue dans une crêpe au sirop d'érable."

Charles BUKOWSKI, Sur l'écriture

 

Extrait (pages 14 à 16)...

 

"Putain oui je l'aurais tué cette merde. Ces mecs-là faut les ouvrir en deux." Ses doigts fouillaient toujours son oreille en feu et il se balançait lourdement d'un pied sur l'autre. En proie à une colère illisible, Patrick Horton semblait prêt à traverser les murs pour terminer le travail que j'avais à la fois entamé et, d'une certaine façon, bâclé. En le voyant ainsi rugir, gratter sa peau enflammée, je pensais à ce moment-là à cette notation de l'anthropologue Serge Bouchard spécialiste des cultures amérindiennes : "L'homme est un ours qui a mal tourné."

Winona, ma femme, était une Indienne Algonquine. J'avais beaucoup lu Bouchard pour apprendre d'elle.. Je n'étais encore qu'un Français au pied lourd ignorant à peu près tout des astuces de la tente tremblante, des règles mystiques de la suerie, de la légende fondatrice du raton laveur, de la raison pré-darwinienne selon laquelle "l'homme descend de l'ours" et de l'histoire qui raconte pourquoi "le caribou est taché de blanc seulement sous la bouche".

A cette époque, la prison n'était encore pour moi qu'un concept théorique, une facétie de jeux de dés vous enjoignant de passer votre tour dans une case pénitentiaire du Monopoly. Et ce monde fagoté d'innocence semblait bâti pour l'éternité, tout comme mon père, le pasteur Johanes Hansen, occupé à faire vibrer le coeur des hommes et les roues phoniques d'un orgue Hammond dans sa paroisse protestante noyée sous des averses d'amiante bénite ; comme Winona Mapachee et sa douceur algonquine, arrondissant ses virages aux commandes de son avion Beaver pour poser en douceur clients et flotteurs au fil de l'eau de tous les lacs du nord ; comme ma chienne Nouk qui venait de naître et semblait me considérer de ses grands yeux noirs comme le commencement et la fin de toutes choses.

Oui, j'aimais ce temps, déjà lointain, où mes trois morts étaient encore en vie.

Je voudrais tant trouver le sommeil. Ne plus entendre les rats. Ne plus sentir l'odeur des hommes. Ne plus écouter l'hiver au travers d'une vitre. Ne plus devoir manger du poulet brun bouilli dans des eaux grasses. Ne plus risquer d'être battu à mort pour un mot de trop ou une poignée de tabac. Ne plus être contraint d'uriner dans le lavabo parce que, après une certaine heure, nous n'avons plus le droit de tirer la chasse d'eau. Ne plus voir, tous les soirs, Patrick Horton baisser son pantalon, s'asseoir sur la lunette et déféquer en me parlant des "bielles entrecroisées" de sa Harley qui au ralenti "tremblait comme si elle grelottait". A chaque séance, il oeuvre paisiblement et s'adresse à moi avec une décontraction confondante qui donne à penser que sa bouche et son esprit sont totalement découplés de sa préoccupation rectale. Il n'essaye même pas de moduler ses flatulences d'effort. Tout en finissant ses affaires, Patrick continue de m'éclairer sur la fiabilité des derniers moteurs désormais montés "sur des Silentbloc dits isolastic", avant de réajuster ses braies comme un homme qui a fini sa journée, et d'étaler sur la cuvette un linge immaculé censé tenir lieu d'abattant et qui sonnait un peu pour moi à la fois comme la fin d'un office et un Ite missa est.

Fermer les yeux. Dormir. C'est le seul moyen de sortir d'ici., de laisser les rats derrière soi.

246 pages sans faiblesses, vous en avez encore 244 à lire...

Les jurés vont pouvoir maintenant passer à table.

Et Amélie Nothomb, qui n'est pas loin d'avoir déjà écoulé 150 000 exemplaires de Soif, va pouvoir se consoler avec...

 

Jésus, que ma joie demeure par Marie-Claire Alain.

Tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles.

Partager cet article
Repost0

commentaires

M
ça y est, j'ai téléchargé le bouquin de Jean-Paul Dubois.<br /> Si j'ai une liseuse, c'est parce que c'est pratique en voyage et dans les salles d'attente.
Répondre
G
C'est de très très très loin la meilleure qui soit. ;o)<br /> ...Je viens de découvrir qu'il existe une version BD chez Glénat. Je n'ai qu'un regret, c'est qu'elle soit déjà mise en couleurs, ce qui prive le lecteur juvénile de très nombreuses heures de coloriage. :o)
M
Merci. <br /> J'ai "Le Rouge et le Noir" mais en version muette...
G
Je t'offre le cadeau bonus pour l'achat du livre de Victoria Mas (qui est la fille de Jeanne). ;o)<br /> https://www.youtube.com/watch?v=ajVF_BF0a-0<br /> <br /> PS : J'ai cherché en vain le disque de Stendhal, "Le Rouge et le Noir"... Il doit être épuisé. :o)
M
J'oubliais, j'ai pris celui de Victoria Mas aussi.
T
"Toutes les femmes" ne sont-elles pas un homme comme les autres, ou le contraire,<br /> dans qql habitat du monde à ma façon (et plus sûrement moins neurasthénique) <br /> <br /> Vrai-que "Soif" ('fois' en verlan) le dénouement est connu (le héros meurt; pour les étourdis)<br /> Sauf-que, nous dit Celse, le philosophe (j'ose une suggestion: la visite de la sienne sur Wiki, qql 'extrait' ou 'anthropocentrisme' où la posture de l'oiseau par ex. est exposée)<br /> - Marie n'est pas vierge, mais Joseph; d'ailleurs nous remarquons que cet idiot utile est quasi inexistant dans la saga, qui elle détient le record mondial de l'édition, nananère.<br /> Crévindiou.. qui est donc le papounet du ti Jésus ??<br /> C'est Pantera, légionnaire romain etc.. (aah la Palestine, quel sac de nœuds)<br /> <br /> Félicitation! bien joué Jean-Paul D, aussi en parlant de caca (rien de personnel, enfin si, disons une coïncidence) qu'importe si je n'ai plus de moto (deux comas, c'est au-dessus de mes moyens) l'endroit où siège mon derrière est plutôt silencieux, alors propice au taiseux et au temps qui fait l'affaire, j'y bouquine; le plus souvent du périodique. <br /> <br /> Merci pour le teaser, rythme sympa et élégant (à suivre)<br /> Rien à voir ? malgré toute l'affection pour Sylvain T (ce qu'il représente, ses positions toussa) et pour la panthère des neiges (un félin alpin kiffé grave !) je percute moins sa rédaction.<br /> <br /> Miaoow,<br /> ..lui hors concours, ainsi toujours vainqueur (!) n'est-il pas l'unique animal non grégaire, héhé, domestiqué par l'homme, ou le contraire,
Répondre
G
Autant le coller sur le dos du Figaro, je présente quand même plus de garanties de sérieux. ;o))
T
en effet, ton chiffre est plus réaliste ! mon-mien, que j'avais couché sur un brouillon, provient du Figaro (je crois bien) alors je ratais leur degré et demi,<br /> ..si ce canard devient lui aussi taquin, comment trouver la sortie !?
G
J'ai pour ma part le chiffre de 524 romans pour la rentrée littéraire 2019, ce qui est déjà pour beaucoup l'assurance de finir aussi mal qu'un spermatozoïde "dans une crêpe au sirop d'érable". ;o)
T
(où ai-je lu cette littérale info?) : "13 457 romans à la rentrée", <br /> j'vais pas y arriver ! sans 'compter' qu'aucun n'arrive dans ma boite aux lettres,
G
Ravi de te lire. Toujours un tourbillon !<br /> <br /> Je ne connais Sylvain Tesson qu'au travers de ses interviews. Il va bien falloir que je me décide à lire un ou deux de ses livres... quand j'aurai rattrapé mon retard de réponses à quelques mails. ;o)
M
Tiercé gagné ! tu vas me faire sortir de ma tanière pour aller Dubois ! je sens l'appétit qui revient. Merci à toi.
Répondre
G
A table et que ça saute ! :o)
J
Il sera dans mon panier en fin de matinée. J'ai lu ton billet hier soir tard, disons que la nuit a renforcé ton conseil.
Répondre
G
La nuit est souvent de très bon conseil. ;o)
R
Bonjour Géhèm !<br /> <br /> Costaude la pensée de Charles BUKOWSKI ! <br /> <br /> Ah! On ne louera jamais assez les bienfaits des crêpes et du sirop d'érable ! Mais il est vrai aussi qu'au prix où sont les loyers, c'est compréhensible !<br /> <br /> Ma joie demeure de venir faire un petit tour chez toi !<br /> <br /> Va en paix et que le seigneur te protège du vice et de la corruption !<br /> <br /> Soigne ton âme et lis ! ( bon, je l'ai déjà fait mais j'aime bien ! )<br /> <br /> Et pis c'est tout !<br /> <br /> Bonne journée !<br /> <br /> Le Rotpier<br /> <br /> https://rotpier27.wordpress.com/<br /> <br /> PS ( Toujours aussi mal barré ! ) .... Coucou Bernadette !
Répondre
G
Je crois que tu tiens un rébus, là, hein ! ;o))
R
Bonjour Géhèm !<br /> <br /> C'est vrai que le français est difficile !<br /> Pour quoi " l'habitat " et pas " lavergeat " ?<br /> Pourquoi " un doute m'habite " et pas " un doute ma verge " ? Sans mettre en doute ta verge bien sûr ! Tout ça c'est bien dur ... l'hortographe !!! ????<br /> <br /> Et pis c'est tout !<br /> <br /> Bonne journée !<br /> <br /> Rotpier<br /> <br /> https://rotpier27.wordpress.com/
G
Pour ne souligner que l'aspect des loyers : En même temps, c'est de l'habitat provisoire (en la circonstance, un doute m'habite sur l'orthographe du mot "habitat"). ;o)
M
pas spécialement propre à ouvrir l'appétit mais c'est vraiment quelque chose le gars Horton, et il finit par devenir attachant au fil des pages. J'aime beaucoup la façon dont le bouquin est construit.
Répondre
G
Juste en passant... Je reprendrai l'appréciation de Paul Hansen :<br /> "Il y a parfois quelque chose de noble dans la sauvagerie animale d'Horton, quelque chose qui le place au-dessus de ses juges et de ses gardiens, au-dessus de son père qui a passé sa vie à enseigner mais qui n'a rien appris. Au moment où on l'attend le moins et où la situation ne s'y prête guère, il émet un éclair, une fulgurance d'humanité."
J
Attachant ! J'aime bien ton humour. C'est sûr qu'on doit s'attacher à un dingo qui a envie de couper en deux tout ce qui le contrarie. ^^
M
Le style est prenant. Je n'achète pas systématiquement les Goncourt mais je pourrais me laisser tenter par celui-ci.
Répondre
G
J'ai personnellement un peu de mal à lire longuement sur un écran et je privilégie toujours la lecture-papier, mais le titre existe bien en e-book...<br /> Le premier chapitre (à vue de nez, complet) disponible ici :<br /> https://books.google.fr/books/about/Tous_les_hommes_n_habitent_pas_le_monde.html?id=_WKmDwAAQBAJ&printsec=frontcover&source=kp_read_button&redir_esc=y#v=onepage&q&f=false
M
OK, je vais voir si je le trouve en formai numérique pour ma liseuse.
G
Je suis loin d'acheter tous les Goncourt (d'ailleurs celui-ci n'était pas encore primé et aurait pu ne pas l'être) : il y a des millésimes très décevants.<br /> ...Achète-le les yeux fermés et lis-le les yeux grands ouverts, je suis sûr que tu ne le regretteras pas.
D
ou "les hommes n'habitent pas tous le monde de ......."
Répondre
G
Tu joues au bourgeois gentilhomme ? ;o)
J
Un peu cruel mais très drôle "Jésus, que ma joie demeure".
Répondre
G
Gageons qu'avec la passion du Christ elle a vécu le plus dur. ;o)<br /> Blague à part, j'aime beaucoup l'interprétation de Marie-Claire Alain. J'aurais pu mettre pire. :o)
P
Et moi qui croyais que tu n'aimais pas le sirop d'érable...;-)
Répondre
G
En voilà une que Rotpier n'aura pas à faire. ;o)
P
Je croyais que c'était Bukowski et pas Chine à skis!
G
Les goûts de Chinaski ne sont pas nécessairement les miens... Il se pourrait que je préfère le miel d'acacia. :o)
C
dis donc tu n'as pas perdu de temps! :-)
Répondre
G
A 90%, mais si je m'étais planté il serait resté mon favori et je n'aurais eu à changer que quelques mots. ;o)<br /> Bises, chipie. ;o))
N
chouette! tu vas pouvoir étoffer ta nécro ;))<br /> tu étais tellement sûr que c'était lui qui l'aurait pour l'avoir programmé?<br /> biz
G
Pro jusqu'au bout des ongles, qu'est-ce que tu crois ! ;o))<br /> ...Résultat connu peu après 12h45, article mis en ligne autour de 13h. Il suffisait que je ne me mélange pas les pinceaux avec ma nécro. :o)))