9 août 2021 1 09 /08 /août /2021 13:26

Un homme qui compta parmi les personnages les plus géniaux et les plus abominables de son époque...

 

 

 

FRANCE : 17 juillet 1738 - 26 juin 1767.

Après Marat (cet autre scélérat qui fut son contemporain ô combien plus sanguinaire) et certains commentaires attachés au billet précédent dans lequel l'autoproclamé "Ami du peuple" nous était enfin apparu sous son authentique visage de fêtard foudroyé, il était devenu impérieux pour moi que la question fût posée.

La réponse ne vous vient pas tout de suite à l'esprit ? Prenez votre temps pour chercher.

On est en vacances... A moins que vous ne soyez à la retraite ? C'est tout comme.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

12/08

Trop fort(e)s !

En taisant qu'il s'agissait d'un personnage de fiction, j'espérais m'assurer pour le moins quarante-huit heures de tranquillité. Peine perdue : la première réponse (de Photonanie, alias Speedy Nanie) est arrivée dans la foulée de la publication. C'est ainsi ! Je ne dois m'en prendre qu'à moi-même. 😎

Je ne remercierai cependant jamais assez les nombreux absents.

Allez, je vous laisse en bonne compagnie...

 

Au XVIIIe siècle vécut en France un homme qui compta parmi les personnages les plus géniaux et les plus abominables de cette époque qui pourtant ne manqua pas de génies abominables. C'est son histoire qu'il s'agit de raconter ici. Il s'appelait Jean-Baptiste Grenouille et si son nom, à la différence de ceux d'autres scélérats de génie comme par exemple Sade, Saint-Just, Fouché, Bonaparte, etc., est aujourd'hui tombé dans l'oubli, ce n'est assurément pas que Grenouille fût moins bouffi d'orgueil, moins ennemi de l'humanité, moins immoral, en un mot moins impie que ces malfaisants plus illustres, mais c'est que son génie et son unique ambition se bornèrent à un domaine qui ne laisse point de traces dans l'histoire : au royaume évanescent des odeurs.

 

Le Parfum, Histoire d'un meurtrier. Patrick Süskind. Traduction française, 1986, Bernard Lortholary.

Partager cet article
Repost0

commentaires

F
pfffffffffff pour te dire si j'ai trouvé...<br /> début chapitre 27: ah! qu'il est agréable de rentrer chez soi! ;)
Répondre
G
On ne doit avoir que l'embarras du choix dans les alpages. :o))
F
aucun regret j'étais à la montagne ;))
G
Je ne dirais pas le contraire mais, si tu m'y autorises, je vérifierai plus tard. :o))<br /> ...Tes vacances ont été bénéfiques, j'espère. Je préparais justement en coup de vent un billet sur le sujet, je vais y ajouter la touche finale. ;o)
A
médaille d'or pour Speedy Nanie !<br /> Au royaume des sons,je recherche un malfaisant (fictif) qui emprisonnait des enfants dans des tuyaux de grand orgue.Ces enfants devaient avoir "une seule note juste". L'organiste doté d'une oreille absolue jouait avec des voix humaines d'enfants qui ne devaient chanter que leur note quand il recevait un coup lorsque l'organiste jouait leur note au clavier.C'était un film,je ne me souviens plus du titre,sans doute était-il tiré d'un livre ? Fin années 50 ou années 60.J'en suis toujours traumatisée quand j'entends les grandes orgues dans une église.<br /> (Si tu es blonde avec forte poitrine ça ne m' interesse pas.)
Répondre
G
Dire qu'il y a encore des innocents pour croire que la vie d'une authentique jeune fille pourrait être seulement à moitié plus simple dans la fiction. ;o))
A
Pas mal trouvé(e) ! Petite brune sans poitrine et fesses plates ça irait pour la faire glisser dans un gros tuyau d'orgue,mais il faudrait qu'elle arrête de fumer et de parler ! Serait-elle capable de chanter une note juste après avoir reçu un petit coup ? Non.Elle va crier et faire un procès ! Il faudrait une doublure...etc.... ;-))
G
Elle est épatante, Speedy Nanie, n'est-ce pas ?<br /> Quand on réfléchit à la distance qui nous sépare de Liège, on ne peut qu'être époustouflé par la rapidité de ses réponses. ;o)<br /> Désolé pour le film, je ne vois pas... Mais j'ai sous la main une petite brune. Sait-on jamais ? :o))<br /> https://www.youtube.com/watch?v=2NabtIMGHYE&t=78s
M
Je rentre, c'est facile de dire après coup que j'aurais trouvé, en tout cas c'est un livre que j'avais adoré et que tu me donnes envie de relire.<br /> Au passage excellent Geluck: Donner c'est donner, repeindre ses volets. :))
Répondre
G
Un autre scélérat, ce Geluck ! Je le soupçonne d'en avoir fait mourir plus d'un de rire. ;o)
R
Bonjour Géhèm !<br /> <br /> Quand il était petit, ressemblait-il à un têtard ?<br /> Si oui, j’ai trouvé !<br /> Si c’est bon, je vais pouvoir me taper sur les cuisses et aller à la pêche avec un petit chiffon rouge !<br /> <br /> Et pis c'est tout ! <br /> <br /> Bonne veille de jeudi !<br /> <br /> Le Rotpier<br /> <br /> https://rotpier27.wordpress.com/
Répondre
G
Pas loin, le malheureux, si ce n'est pire ! ;o)<br /> ...C'est pratiquement la même méthode qu'au manège (avec le pompon). Tu y trouveras peut-être l'occasion d'une fable. :o)
M
J'ai trouvé avec les dates. J'ai vu le film aussi qui m'avait moyennement intéressée... Surtout la fin qui sentait un peu le grand-guignol!
Répondre
G
Par acquis de conscience, je viens de regarder la bande-annonce. Je me doutais que l'adaptation ne pouvait être que médiocre : elle est affligeante.
A
J'ai vu le film qui était sorti en 2006.A ne pas confondre avec un autre film très célèbre sorti en 1974. (Les titres ont un mot important commun.)
Répondre
G
J'ai trop aimé la subtilité psychologique et sensorielle du livre pour avoir été tenté une seule seconde de voir le film.<br /> En revanche, oui, vu Parfum de femme... Magnifique Gassman.
M
A part Le Coq il n'y a pas de symbole plus universellement connu du Français. ;)
Répondre
G
On va essayer d'éviter de passer du coq... au boeuf. ;o)
R
Bonjour Géhèm !<br /> <br /> J’ai recherché<br /> je n’ai pas trouvé<br /> je suis désolé !<br /> Poil au nez !<br /> Bonne journée ! ????????????????????????????????????<br /> <br /> Et pis c'est tout ! <br /> <br /> Le Rotpier<br /> <br /> https://rotpier27.wordpress.com/
Répondre
G
Tu es le seul, pour le moment, à ne pas avoir trouvé (les indices s'accumulent)... Trop de poils frisés dans le nez ? C'est peut-être bien un handicap que n'avait pas le "nez" exceptionnel dont il est question. ;o)
N
suis nulle, j'ai fait moi aussi une recherche à partir des dates sans rien trouver...j'attendrai la soluce
Répondre
G
Je constate que le génie de Pivot est sorti de la lampe de chevet. :o)<br /> Bisous.
N
j'y suis: "à vue de nez un chef-d'oeuvre" :)<br /> bises
G
A moins qu'une bonne âme ne te mette au parfum ? ;o)<br /> La nuit porte conseil. Bises.
A
J'avais d'abord pensé à Gille de Rais,mais c'était 3 siècles avant ! Les garçons,vous avez intérêt à savoir vous défendre aussi !!! J'ai lu son procès il y a longtemps, je pense que je n'ai pas pu le finir.<br /> Sinon,le ciel est bien bleu,mais il fait très froid.Je vous envoie volontiers un peu de fraicheur !
Répondre
G
Tu as bien fait de penser à Gilles de Rais, j'avais oublié de l'inviter au barbecue de Jeanne... Mais, si l'on en est allègrement à ressusciter les feus, je tiens néanmoins à préciser que lorsqu'il fait froid mieux vaut pousser un peu celui du foyer. ;o))
A
J'ai trouvé l' animal , mais je ne vais pas dévoiler son nom. Je vais juste dire que les filles devraient faire du sport de combat le plus tôt possible, même de nos jours !
Répondre
G
Z'êtes chouettes, les filles. ;o))<br /> En plus, je suis bien d'accord avec toi, elles nous auraient ramené davantage de médailles olympiques. ;o)
C
on a vite fait de repérer les retraités ;-)))
Répondre
G
L'essentiel est qu'il reste les cuisses... Hop ! Un dernier petit tour de poêle, une giclée d'armagnac et on flambe. ;o))
C
sur le retour :-))
G
Un vrai prince charmant ! :o))
C
tu penses! j'ai la tenue complète: combinaison, palmes, tuba, ça va comme ça? ;-))
G
Et les persifleurs !... Une idée ou pas ? ;o)
P
Bon, j'avoue avoir fait une recherche sur base des dates (les Français de cette époque m'étant souvent inconnus) et d'ailleurs avoir trouvé le 25 juin au lieu du 26 mais c'est un détail ;-)<br /> Sinon, le temps actuel, vu son nom, lui aurait plutôt bien convenu il me semble...<br /> Au passage, j'ai adoré ce livre.
Répondre
G
Je dois reconnaître : s'il y a un livre contemporain que j'aurais aimé écrire, c'est celui-là. :o)
P
Ah oui effectivement il était plus Allemand que Français celui-là. Je reste encore sous influence teutonne malgré mon retour chez moi. Ils sont très forts ;-)
G
Si je m'en réfère au commentaire que tu m'as laissé sur mon post précédent (et qui m'a donné l'idée de ce billet), tu devrais parler d'un Allemand plutôt que d'un Français. ;o))<br /> ...Je maintiens la date du 26 juin :<br /> Le 25 juin 1767, il entra dans la ville par la rue Saint-Jacques, le matin à six heures [...] Et ce n'est qu'après minuit...