25 août 2022 4 25 /08 /août /2022 11:23

Précieuse, forcément précieuse.

 

 

 

 

 

 

 

 

Depuis le temps, vous le savez sans doute, vous m'intéressez.  Alors, quand je suis tombé sur ce communiqué du 21-08 de l'AFP, j'ai pensé à vous...

Ce que des rats au volant peuvent nous apprendre de notre santé mentale.

Sur la piste de course, "Queue Noire" prend quelques secondes pour renifler les alentours, avant de placer sa patte sur un levier et démarrer sur les chapeaux de roues. Arrivée en trombe à destination, elle dévore une friandise bien méritée.

 

Les rats de l'université de Richmond avaient impressionné le monde en 2019 par leur capacité à conduire des voitures miniatures. Aujourd'hui, ils font partie d'un projet novateur qui explore la façon dont l'enrichissement environnemental façonne le cerveau et pourrait à terme aider à résoudre les problèmes humains de santé mentale.

"Cela attire l'attention des gens sur l'intelligence et la capacité à apprendre de ces animaux", explique Kelly Lambert, directrice du laboratoire de neuroscience comportementale de l'université, qui tente de garder une saine distance scientifique avec ses rongeurs en ne leur donnant pour nom que celui du coup de marqueur coloré appliqué à leurs queues.

L'un des grands échecs de la médecine moderne, pour Kelly Lambert, est son incapacité à guérir ces pathologies mentales à l'aide de médicaments, alors même que les entreprises pharmaceutiques engrangent des profits dans ce domaine.

Ces approches médicamenteuses sont de plus en plus remises en cause, après la publication en juillet d'une étude majeure questionnant la théorie selon laquelle un déséquilibre chimique, notamment un manque de sérotonine, causerait les dépressions.

A la place, Kelly Lambert voit la thérapie comportementale comme une clé du traitement de l'esprit, d'où l'étude des petits mammifères.

"Nos cerveaux se transforment depuis le ventre de la mère jusqu'à la tombe", dit-elle, expliquant qu'avoir une vie active - d'une façon ou d'une autre - peut jouer sur la possibilité de faire une dépression.

Lors d'une précédente expérience, elle avait divisé un groupe de rats entre "travailleurs", qui devaient accomplir un effort pour obtenir une récompense - en l'occurrence fouiller dans un tas de terre - et "rentiers", groupe témoin à qui l'on donnait des friandises sans contrepartie.

Face à des tâches stressantes, le groupe de travailleurs a persisté plus longuement que ceux conditionnés à rester dans un état que les psychologues désignent comme d'impuissance apprise.

Et lorsqu'ils ont dû nager, les travailleurs ont eu une réaction hormonale indiquant une plus grande résistance émotionnelle.

Les rats ayant appris à conduire ont aussi fait preuve d'une plus grande ténacité émotionnelle et de niveaux réduits de stress, ce qui pourrait être lié à la satisfaction d'acquérir de nouvelles compétences, selon Kelly Lambert.

"Ils tracent des chemins dans la nature qu'ils empruntent sans arrêt et nous voulions voir s'ils étaient capables de garder cet excellent sens de l'orientation dans un véhicule", explique la chercheuse Olivia Harding.

L'apprentissage n'a pas été aisé : les rats ont d'abord dû actionner les commandes à petits coups de museau, avant que les scientifiques ne découvrent qu'ils préféraient se tenir sur leurs pattes arrière et utiliser celles de devant pour conduire.

Même lorsque leur voiture était dans une position inhabituelle, tournant le dos à la récompense, les rongeurs sont parvenus à orienter leur véhicule dans le bon sens et à atteindre la friandise, preuve d'une capacité cognitive avancée.

Les pilotes d'aujourd'hui, "Queue Noire" et "Queue Multicolore", font preuve d'anticipation en s'agitant à l'arrivée des humains, faisant les cent pas et tentant d'escalader les parois de leurs cages.

Tout comme les humains, tous les rats n'ont pas les mêmes intérêts : si certains semblent apprécier la conduite en soi, d'autres ne le font que pour la récompense et un troisième groupe ne s'en donne même pas la peine.

Les femelles ont longtemps été ignorées par les scientifiques qui, persuadés que leur cycle menstruel de quatre jours pouvait altérer les résultats des recherches, se sont ainsi privés de connaissances approfondies les concernant.

Un phénomène que Kelly Lambert s'est employée à combattre dans ses propres expériences, et les conditions pour recevoir des fonds fédéraux de recherche aux Etats-Unis incitent désormais à suivre son exemple.

La patronne du laboratoire de neuroscience comportementale a compris tôt dans sa carrière qu'étudier les rats vivant dans des cages "non enrichies", c'est-à-dire dépourvues de courses d'obstacles et d'activités, n'avait pas beaucoup d'intérêt, comme l'étude d'humains confinés et isolés.

Les rats élevés dans des cages enrichies ont par exemple bien mieux réussi à conduire un véhicule que les autres.

Ses travaux les plus récents ont permis de découvrir que les rats sauvages avaient des cerveaux plus gros que les rats de laboratoire, davantage de neurones, de plus grosses rates permettant de mieux combattre les maladies, et des niveaux de stress beaucoup plus élevés.

Ce qui conduit à une question philosophique : sommes-nous plus proches des rats de laboratoire, de ceux qui sont enfermés dans des cages enrichies ou de ceux qui vivent dans la nature ?

"Je me sens plus proche du rat fourni en labo que du rat sauvage", s'amuse Kelly Lambert.

Les rats sauvages, qui doivent chaque jour faire les poubelles pour se nourrir et éviter les prédateurs - un comportement similaire à celui de nos ancêtres - ont peut-être une chose ou deux à nous enseigner en matière de résistance mentale.

 

Courage, les gens !

Les choses ont déjà bien évolué depuis la petite vidéo de Steve Cutts, réalisée en 2017, qui n'était pourtant guère encourageante...

Partager cet article
Repost0

commentaires

A
Puisque vous parlez de poème et de près.Voici une chanson de" Feu Chatterton"sur un texte de Prévert:<br /> "compagnons des mauvais jours".( ils ont fait aussi une chanson sur un texte de Desproges.)<br /> https://www.youtube.com/watch?v=MIGwTvSqEXs
Répondre
G
Hé hé ! ta mise au vert et l'air des alpages te font du bien. 😃
T
Hello,<br /> Le bonheur est dans le près, la forêt, la cabane ? <br /> Le cherche-t-on en nous-même ?<br /> Faut que je regarde la vidéo...<br /> @+
Répondre
G
Une vidéo intéressante sur MAUS, tu la connais peut-être...<br /> https://www.youtube.com/watch?v=hkTJIp3p-t4&t=387s
T
Sacré film en effet ! Beau poème. On oublie trop les classiques. Énorme Happiness. Tout est dit. Ça m'a rappelé la BD Maus... Merci du tuyau !
G
Rien que dans le pré, il y a de quoi s'occuper... 😉<br /> https://www.laculturegenerale.com/bonheur-pre-poeme-paul-fort/<br /> Et surtout...<br /> https://www.bing.com/videos/search?q=le+bonheur+est+dans+le+pre&&view=detail&mid=36C852899F53E221B8D036C852899F53E221B8D0&&FORM=VRDGAR&ru=%2Fvideos%2Fsearch%3Fq%3Dle%2Bbonheur%2Best%2Bdans%2Ble%2Bpre%26FORM%3DHDRSC3
R
Bonjour Géhèm !<br /> <br /> Les filles ont plus peur des rats que les mecs,<br /> conclusion : les souris ont très peur des rats !<br /> Sinon : Amen, prends garde à toi et ne te fais pas Bizet par les rats ! 😉😊😂<br /> <br /> Épicétout ! <br /> <br /> Bonne journée !<br /> <br /> Le Rotpier<br /> <br /> https://rotpier27.wordpress.com/
Répondre
G
@ Rotpier<br /> Hum ! "Madame Bernadette", "Monsieur Géhèm"... Je me demande si tu n'es pas un peu trop poli pour être honnête. 😄<br /> Merci pour les rébus (j'ai eu le plaisir de les découvrir avant de passer voir ton com ici)...<br /> Tu restes pour moi une grande source de réflexions. Ne serait-ce qu'au travers de cette lénification que tu évoques... Contentons-nous d'en esquisser les jalons avec les premières approximations qui s'imposent : Lemmy Caution... Lennie Cochon... Hein ! Hein ! On avance... 😂
G
@ Photonanie<br /> Qui peut affirmer que ce bon monsieur Rotpier n'a pas lui aussi sa face cachée ? Ce pourrait bien être Mister Ratpier, par exemple (tous les rats sont loin d'être parfaits). 😉
R
Bonjour Madame Bernadette, bonjour Monsieur Géhèm !<br /> J'ai très tôt le livre et je l'ai relu au moins deux fois et j'ai vu le film : belle œuvre !<br /> Je vous salue bien bas et je vais me mettre au boulot pour les rébus, je ne voudrais pas que vous soyez trop lénifiés ! <br /> Le Rotpier
P
Faut pas faire de généralités comme ça Pierre. Les rats sont bien moins méchants que certains hommes et j'ai côtoyè de près des rats blancs de laboratoire sans plus de crainte que ça.<br /> Par contre certains hommes m'ont paru bien plus toxiques!
G
On ne se moque pas impunément de nos compagnes. Tu me copieras cent fois la première page de...<br /> https://www.babelio.com/livres/Steinbeck-Des-souris-et-des-hommes/1426099/extraits<br /> Comment ça : ça n'a aucun rapport !... Deux cents fois ! 😆
N
un pur bonheur tu penses bien pour une petite chatte méritante<br /> miaow 😋
Répondre
G
Tu ne crains pas l'indigestion ? 😘
M
Restons sérieux, c'est l'avenir des EHPAD qui se joue là. 🤔
Répondre
G
Je me garderais bien de rigoler en m'imaginant Yvette "Blanc Bonnet" et Léon "Bonnet Blanc" faire les "cent pas et tentant d'escalader les parois de leurs cages" en attendant l'arrivée des aides-soignant(e)s. 😉
L
je suis désolé...un rat qui empêgue régulièrement les parois de son enclos je ne suis pas prêt à lui donner son permis de conduire 🤣<br /> https://www.youtube.com/watch?v=E0DZh96xVm4
Répondre
G
Certains rats doivent être plus persuasifs que d'autres, ce sont des choses que l'on voit parfois... 😁<br /> https://www.youtube.com/watch?v=OF9GKx8nDwY
P
Mes enfants ont eu des rats, ce sont des animaux très intelligents, très affectueux et très propres.<br /> Malheureusement les animaux font souvent les frais des recherches médicales. <br /> Et puis je crains que la connerie soit réellement l'apanage de l'espèce humaine, donc ces recherches ne me semblent pas vraiment si nécessaire surtout sur le plan psychologique.<br /> Bonne journée Géhem
Répondre
G
Ta conclusion me paraît être d'une logique imparable. 😊<br /> Bonne journée, Pascale.
A
Kelly Lambert est une belle femme blonde avec talons hauts et tailleur chic. Effectivement, elle n'est pas prête à faire les poubelles pour se nourrir .Pour fuir les prédateurs, je luis conseille dans un premier temps: le port du pantalon et des chaussures de sport .
Répondre
G
Elle ne t'avait pas spécialement cherchée, me semble-t-il... Elle t'a trouvée ! 😄
L
On n'a pas essayé de leur mettre un smartphone entre les pattes pendant qu'ils conduisent? 😉
Répondre
G
On n'est pas tenu d'essayer de les rendre aussi cons que le commun des mortels. 😆
G
je suis plus préoccupé par le comportement au volant des humains y compris femelles 😉
Répondre
G
Que la route soit le champ d'expérimentation quotidien de la bêtise humaine, c'est tout le problème. 😏
C
trop tard 🙃🤪
Répondre
G
Je ne suis pas omnipotent. 😄
M
En somme, on te fait penser à des rats?<br /> Pourquoi pas? A des lemmings aussi, peut-être... 😗<br /> Elle est à filer des cauchemars, la vidéo!
Répondre
G
Je viens de voir que vous avez retrouvé la Bretagne... et les "rats du ciel". 😉<br /> C'est tout de même moins angoissant.
M
Elle me fait un peu penser à l'époque où j'allais bosser en transports en commun (transports, oui, si on veut mais pas d'allégresse...)
G
...A filer le tracsir, comme aurait dit Marc. 😊
F
ouf! ça soulage...tant qu'on peut conduire 🙄
Répondre
G
On te laisse encore conduire ? 😉
P
D'après l'étude, il semblerait bien que les inactifs que nous sommes devenus depuis la retraite soient moins résistants émotionnellement. Moche ça.<br /> L'oubli des femmes dans l'étude comportementale est confirmé et nous ne nous y faisons toujours pas...<br /> Même le petit film, très bien fait, est démoralisant mais peut-être est-ce parce que je suis moins résistante justement 😉
Répondre
G
Ici, Macron a prévenu : "C'est la fin de l'abondance." Et il n'y a entre nous que l'épaisseur immatérielle d'une frontière. 😉
P
Aurai-je droit à une aide de l'état pour ce handicap tu crois?
G
Voyons la réalité objectivement : être une femme à la retraite est un handicap considérable. 😄