13 décembre 2014 6 13 /12 /décembre /2014 08:30

Après l'amande et la noix, certains me voyaient déjà sculpter les treize desserts de Noël.

Pas vrai, Adam ?

 

Trop fainéant ! Je vais en rester là :

gland-buis

La patrie d'un cochon se trouve partout où il y a du gland. (Fénelon, Dialogues des morts). C'est assez dire que le cochon n'a pas à chercher sa patrie plus loin que le bout de son sexe. Ainsi va-t-il de l'homme quand en lui le cochon se réveille.

 

C'était ma petite minute héroïque !

Allons enfants de la Patrie... (de jambes en l'air, en cas de contrepet, toujours bienvenu).

Partager cet article
Repost0

commentaires

R
Bonjour Géhèm !<br /> <br /> Géhèm : la solidité du chêne<br /> et la fertilité du gland !<br /> <br /> Gland promis, gland du !<br /> <br /> Et pis c'est tout !<br /> <br /> Bon dimanche !<br /> <br /> Rotpier<br /> <br /> http://rotpier.over-blog.com
Répondre
G
<br /> <br /> Bonjour Rotpier,<br /> <br /> <br /> ...Et encore la souplesse du roseau, foi de Glandu ! <br /> <br /> <br /> Bon dimanche à toi.<br /> <br /> <br /> <br />
D
sacré coquin le fait noeud long !
Répondre
G
<br /> <br /> Il y avait eu un cygne avant-coureur : LINK <br /> <br /> <br /> <br />
L
Bonjour Géhèm,<br /> 2,9 cm......un cochonnet ;0))<br /> Merci mon pote,<br /> bises et amitiés
Répondre
G
<br /> <br /> Bonjour le Glandeur nature,<br /> <br /> <br /> Cochonnet, mais trois fois : Nif-Nif, Naf-Naf, Nouf-Nouf.<br /> <br /> <br /> Eh oui, ça se bouscule dans le calbut ! <br /> <br /> <br /> Amitiés<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> A Dany, les bises de Riri, Loulou, Fifi.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> <br />