9 février 2014 7 09 /02 /février /2014 11:50

...Non, non, non, Cavanna n'est pas mort.

Sa "Lettre ouverte aux culs-bénits" aura vingt ans le mois prochain et elle n'a pas pris une ride.

Je trouve salutaire que J-F Launay nous le rappelle.

 

En ce dimanche de Cinquième Semaine de Temps (très) Ordinaire, je vous le demande :

"Dites voir, s'ils l'avaient empalé leur Jésus-Christ, où les porteraient-ils, les stigmates, les élus de Dieu ?"

(François Cavanna in Lettre ouverte aux culs-bénits)

cul-benit-2.jpg

P.S. : Suite à je ne sais quel problème de lien, que je viens de découvrir, vous devrez cliquer sur la bannière du DEBLOG-NOTES de J-F LAUNAY pour accéder à l'article EN GUISE D'HOMMAGE À CAVANNA (7 février 2014).

Partager cet article
Repost0

commentaires

J
Petite précision : les extraits de la "Lettre aux culs-bénits" ont été choisis par Bernard A. et non par votre serviteur qui s'est contenté - avec joie - de les accueillir dans son deblog-notes.
Répondre
G


J'avais bien lu, mais le choix personnel des dessins m'a tout autant réjoui.



D
bon...moi j'croyais qu'c'était les remakes que tu évoquais (^_^)
Répondre
G


Des remakes de vache ? Y a rien de pis !... En plus, j'voudrais pas qu'on me dise : De quoi j'mamelle  



D
si c'est carambar,c'est même du baroque,parce qu'on disait ça dans les années 50 déjà
Répondre
G


On a bien les mêmes références de date ! 



A
Bonjour Géhèm,
belle trouvaille, tout à fait d'actualité malheureusement. Un bon coup de pied au cul que tu affectionnes !
Amitiés :0))
Répondre
G


Bonjour Adam,


En même temps, je dois confesser que pour le cul j'ai toujours eu la main plus leste que le pied !


Amitiés 



D
tiens...une vache noire
Répondre
G


Toi, tu connais tes classiques Carambar !