16 juin 2012 6 16 /06 /juin /2012 16:30

Ultime dérapage de Thierry Roland. Mais quelle disparition malséante ! Pour tout dire, quel manque de tact !

Fermer son parapluie le jour où je publie sur ce blog enchanteur le dernier chapitre de la Première Partie des MIETTES...

Jusqu'à preuve du contraire, je veux bien lui accorder le bénéfice de l'étourderie, mais il aurait souhaité me voler la vedette qu'il ne s'y serait pas pris autrement...

Bon, restons digne et sobre : RIP ! Et n'en parlons plus.

 

Tu viens de l'apprendre : ainsi, la Première Partie des MIETTES DE LA NUIT s'achevait aujourd'hui. Un soulagement pour certains. Pour d'autres, quelques minuscules frustrations.

Et par exemple :

À quand la suite ? À l'exception peut-être d'un chapitre ou plus (!), sans doute jamais sur ce blog. Il me faut t'avouer que c'était ici d'abord façon de prendre date avec moi-même. Je me souhaite maintenant d'avoir la tranquillité et le temps pour conclure l'affaire à ma guise avant que le grand cric me croque.

Je n'ai toujours pas compris la raison de ce titre : LES MIETTES DE LA NUIT. Rien d'anormal, l'explication ne vient qu'en fin de Deuxième Partie (oui, je sais bien : une frustration de plus. Je n'y peux rien...).

Mais, au moins, comment cela se termine ? Mal, je te rassure.

 

Voilà, si cela te chante, tu vas avoir tout loisir de me relire ou, mieux, de te mettre au fourneau. Ma recette de chorba était assez précise pour que tu la réussisses à ton tour. Et, même sans le raï, je te la recommande. D'ailleurs, dès à présent je me demande s'il ne serait pas judicieux de ma part d'inscrire ce blog dans la catégorie "cuisine".

 

Allez, quittons-nous en zizique :

link (Ce n'est qu'un au revoir)

Tout à fait Thierry, c'est pour toi aussi ! Je ne suis pas rancunier...

Partager cet article
Repost0

commentaires

L
vraiment un manque de savoir mourir ce Thierry ! Quant aux miettes, on les attend chez nous
Répondre
G
<br /> <br /> J'espère que je n'aurai pas à passer mes grandes vacances avec lui !<br /> <br /> <br /> Quant aux miettes, je vous ai répondu entre-temps, les Cafards.<br /> <br /> <br /> <br />
C
Ma foi, on regrette qu'il ne reste que les miettes !( qui s'est goinfré le reste ?)<br /> T'es talentueux, m'sieur, ça fait plaisir de lire des trucs bien gaulés comme ça !<br /> Je te bise<br /> <br /> Coline
Répondre
G
<br /> <br /> Tiens, la revoilà ma Colinette aux éloges parfumés, mon petit Colin qui sort de son dodo ! Mais tu étais où, Pomponnette ? qu'on ne trouve plus rien de nouveau à se mettre sous la dent dans ton<br /> blog...<br /> <br /> <br /> C'est bien parce que je suis vaniteux que je te bise ! <br /> <br /> <br /> <br />
F
Il me semble normal que Les Miettes de la nuit s'arrêtent sur ce blog.. il faudra lire la suite dans un ailleurs éditorial.. c'est de bonne guerre.. et je le pense sincèrement.. pas de raison de<br /> tout dire ici.. à quoi ça sert que tu te décarcasses... j'espère que je pourrai bientôt te lire pour de vrai.. c'est-à-dire en tenant entre mes mimines le fruit de tes délires de la nuit ou<br /> d'ailleurs.. tu sais les pages que l'on tourne avec délectation.. afin de connaître la suite... Je t'embrasse
Répondre
G
<br /> <br /> Me voici pour le coup comme une fraise des bois.  <br /> <br /> <br /> Merci encore de ton suivi si spontané et toujours attentif.<br /> <br /> <br /> Je t'embrasse Fanfan.<br /> <br /> <br /> <br />
D
Que des félicitations à l'Auberge Géhèm, le potage est toujours à bonne température salé et épicé juste ce qu'il faut ;0))<br /> Bises au chef *****!!
Répondre
G
<br /> <br /> Eh bé té ! alors c'est plus Adam et Eve... Maintenant, c'est Gault & Millau ? <br /> <br /> <br /> Bises à la spécialiste émérite du chou farci.<br /> <br /> <br /> <br />
D
Gros malin, va!
Répondre
G
<br /> <br /> Mais non, je t'assure, j'ai gardé ma ligne de jeune homme ! <br /> <br /> <br /> <br />