22 septembre 2015 2 22 /09 /septembre /2015 05:20
D'après Edouard Manet : "Le déjeuner sur l'herbe".

D'après Edouard Manet : "Le déjeuner sur l'herbe".

Il y a des images qui ne trompent pas.

(Oui, je sais, l'automne c'est demain mais rien n'arrête un esprit précurseur.)

Repost 0
10 septembre 2015 4 10 /09 /septembre /2015 10:21

Au nom de quels principes nauséabonds devrions-nous les priver du luxe le plus élémentaire, ceux-là ?

Cet excellent GILREN à l'esprit aiguisé duquel rien n'échappe (en particulier la conception un peu spartiate du luxe dont je faisais montre dans mon précédent article) s'interrogeait le plus justement du monde :

C'est bien gentil tout ça, mais pour la brosse à dents ?

Je m'empresse d'apporter la seule réponse à la fois universelle, responsable et humanitaire qui me paraisse adaptée.

Ali le Baise-en-ville (Objets bavards/Géhèm 2001) UN CLIC SUR L'IMAGE POUR L'AGRANDIR

Ali le Baise-en-ville (Objets bavards/Géhèm 2001) UN CLIC SUR L'IMAGE POUR L'AGRANDIR

Un bel accessoire luxueux qu'on peut emporter facilement partout avec soi.

Fidèle à mes principes de luxe, pas de redites ; vous en trouverez les détails ici-même :

http://gehem.over-blog.fr/article-actu-insolite-58392247.html

Mais qu'il ne soit pas dit que je vous aurai souligné pour rien l'excellence de Gilren, ce seul article sur le drame des migrants, traité par lui mieux que je n'aurais pu le faire moi-même, vous en convaincra :

Repost 0
Published by Géhèm - dans Géhèm en vrac
commenter cet article
8 septembre 2015 2 08 /09 /septembre /2015 10:46

Faut souvent trois fois rien.

Suffit même parfois d'un tout petit rien.

Dieu du cap Artémision (vers - 460) : du "Musée d'Athènes" à la salle de bains.

Dieu du cap Artémision (vers - 460) : du "Musée d'Athènes" à la salle de bains.

Le luxe, c'est aussi de ne pas avoir à se répéter, ce qui me conduit à renvoyer mes aimables lecteurs à cet article (pour une visite plus complète du "Musée d'Athènes") :

http://gehem.over-blog.fr/article-quand-une-election-en-cache-une-autre-104711837.html

Le luxe suprême ?

Faire l'économie des multiples arrière-plans que les mêmes lecteurs ne manqueront pas de trouver dans cette image.

Tiens, soudain un doute m'habite !

Mais je dois avouer que je m'en soucie comme de colin-tampon.

Repost 0
3 septembre 2015 4 03 /09 /septembre /2015 10:41
Récupération de points.

Quoi qu'il en soit, la consultation de cet article reste gratuite.

Je suis un incorrigible philanthrope...

Repost 0
Published by Géhèm - dans Géhèm en vrac
commenter cet article
1 septembre 2015 2 01 /09 /septembre /2015 10:02
Repost 0
Published by Géhèm - dans Actu en vrac
commenter cet article
29 août 2015 6 29 /08 /août /2015 14:05
D'après Gustave CAILLEBOTTE : "Femme à sa toilette" (1873) - fragment.

D'après Gustave CAILLEBOTTE : "Femme à sa toilette" (1873) - fragment.

T'attends peut-être un tweet de Justin Bieber, Boudinette ?

T'inquiète pas, ça va viendre.

Repost 0
27 août 2015 4 27 /08 /août /2015 19:26

...alors que nous n'avons tous besoin que de paix.

Un homme devenu raisonnable comme moi sait se contenter du fil d'une seule.

Un p'tit coin de paradis.

Un p'tit coin de paradis.

Repost 0
Published by Géhèm - dans Géhèm en vrac
commenter cet article
14 août 2015 5 14 /08 /août /2015 10:25

Eh oui ! Tu ne t'étais pas posé la question ?

Voyons donc :

Le Dormeur du Val.

C'est un trou de verdure où chante une rivière

Accrochant follement aux herbes des haillons

D'argent ; où le soleil, de la montagne fière,

Luit : c'est un petit val qui mousse de rayons.

Un soldat jeune, bouche ouverte, tête nue,

Et la nuque baignant dans le frais cresson bleu,

Dort : il est étendu dans l'herbe sous la nue,

Pâle dans son lit rouge où la lumière pleut.

Les pieds dans les glaïeuls, il dort. Souriant comme

Sourirait un enfant malade, il fait un somme :

Nature, berce-le chaudement : il a froid.

Les parfums ne font pas frissonner sa narine ;

Il dort dans le soleil, la main sur sa poitrine

Tranquille. Il a deux trous verts au côté droit.

Cela aurait-il altéré son génie ? Que nenni, au contraire !

Mais, ce qu'à Dieu ne plaise, il aurait pu être aussi alcoolique et sodomite.

Nous avons donc échappé au pire :

...

Les pieds dans les glaïeuls, il dort. Souriant comme

Sourirait un enfant malade, il fait un somme :

Nature, berce-le chaudement : il est rond.

Les parfums ne font pas frissonner sa narine ;

Il dort dans le soleil, la main sur sa poitrine

Tranquille. Il a deux trouvères dans le fion.

Oui, Dieu merci, ce n'est qu'une fiction :

Que la tentation du contrepet vous épargne et que la poésie soit en vous pour toujours !

Repost 0
Published by Géhèm - dans Géhèm à lire
commenter cet article
12 août 2015 3 12 /08 /août /2015 03:32

(Tout le monde connaît : pas la peine que je m'éternise.)

http://gehem.over-blog.fr/article-j-aime-les-chats-51795821.html

Et le début, sans doute, de la bande décimée ?

Certains s'entêtent à l'appeler : Un enterrement à Ornans.

Certains s'entêtent à l'appeler : Un enterrement à Ornans.

Je vous laisse juges (je suis déjà parti).

Ah, j'allais oublier ! Certains n'ont pas connu Christophe de son vivant.

Vite un brin de kultur :

Repost 0
4 août 2015 2 04 /08 /août /2015 12:08

L'été : une période rêvée pour les enfants d'approfondir leurs connaissances.

Vous leur avez déjà expliqué pourquoi le flamant est rose. Leur avez-vous appris pourquoi le Flamand est rubicond ?

Il y a pour cela les soirées au camping, bien sûr, mais amenez-les aussi au musée, que diable !

D'après Jacob Jordaens - Le Roi boit.

D'après Jacob Jordaens - Le Roi boit.

Repost 0

Recherche