5 août 2011 5 05 /08 /août /2011 10:20

Hier, c'était Dan qui me comparait à Alain ; il y a peu, Coline qui me trouvait plus drôle que Cioran !

Faut arrêter ça, les filles ! ou je vais devoir m'automutiler le col de la chemise, avant qu'une pouffe blonde me trouve aussi éblouissant que BHL.

 

...Oui !... Quoi ?

Arielle qui ?

Hé, va tortiller du cul ailleurs que sur mon blog...

Donzelle !!

 

Puis, tu sais quoi ? Va faire un tour sur le bouclard de Daph, c'est que du bon ! et la brève du moment, je jurerais qu'elle est juste là pour toi :

 

C'est Socquette ou c'est Socrate qui parlait avec Plafond ?

 

Repost 0
4 août 2011 4 04 /08 /août /2011 08:45

...Tiens, pas plus tard que celui d'hier.

 

C'est proprement miraculeux !

Je suis un perpétuel sujet d'étonnement pour moi-même !!

Mouarfff !

 

chastete.jpg

Repost 0
Published by Géhèm - dans Géhèm à lire
commenter cet article
3 août 2011 3 03 /08 /août /2011 16:30

Par A. DEBAY

NEUVIEME EDITION, 1857

Chez E. DENTU, libraire-éditeur, 13 Palais-Royal, PARIS

 

Mû en permanence par le désir de décrypter les glissements et les dérèglements de notre société, il m'a paru de mon devoir de vous faire partager quelques pages de cet ouvrage mirifique trouvé dans la bibliothèque familiale.

 

hygiène et physiologie-1

 

hygiene-et-physiologie-2.jpg

 

hygiene-et-physiologie-3.jpg

 

Je viens de croiser dans la rue un couple de vieillards.

Mais était-ce bien des vieillards ?

 

Je crois qu'on ne peut plus regarder ses semblables du même oeil, après de pareilles lectures.

Ma voisine de plage avait un air avenant et frais. Elle ne doit pas baiser souvent, la pauvrette !

Enfin, au positif, on pourra toujours juger que l'empire français a encore de solides piliers ! Quoique... je me demande si elle n'avait pas un léger accent belge.

Repost 0
Published by Géhèm - dans L'amour illustré
commenter cet article
2 août 2011 2 02 /08 /août /2011 08:15
Rien ne sera plus comme avant.
Je viens d'apprendre la mort du marchand de sable, Claude Laydu.
Dur, dur !
 
sablier-72.jpg
Repost 0
Published by Géhèm - dans Passe-temps
commenter cet article
1 août 2011 1 01 /08 /août /2011 20:00

Vous ne prenez pas à la lettre tout ce que j'écris ? Tant mieux, je suis toujours capable de faire pire.

 

Hier, à l'ombre. Tout aujourd'hui, dehors : je peux aussi lézarder au soleil, y paresser comme une couleuvre.

Alors quand j'ai reçu depuis Toulouse, capitale de l'aéronautique, un pps consacré à LASSALVY, dans lequel figurait le dessin suivant, je me suis dit : chic ! ce sera ce soir la pitance de mes ouailles. Vite fait, bien fait !

 

Lassalvy-1.jpg

 

Je ne suis pas fou de la patte de Lassalvy, mais pas ennemi de son humour non plus. Et les dessinateurs humoristiques morts sont tous de braves types (ce qui n'est pas le cas de tous les vivants). Je vous ajoute donc un peu de rab, toujours sous le signe des vacances :

 

Lassalvy-2.jpg

 

Lassalvy-3.jpg

 

Lassalvy-4.jpg

Hé ! Pour finir, ça ne vous dirait pas un tour du côté de Toulouse ?

 

link 
(Toulouse-Claude Nougaro)
Repost 0
31 juillet 2011 7 31 /07 /juillet /2011 17:30

Les grandes transhumances touristiques de juillet-août, m'en tape !

Je ferme les volets. Je bois frais. Je suis vieux, pouah !

J'en profite pour faire du vide.

Je viens de détruire le contenu de trois classeurs : dessins préparatoires et études de personnages de la fin des années 60... Je sais, certains préfèrent garder toutes leurs crottes aux fesses ! J'ai quand même eu la faiblesse d'en scanner un, pour mémoire. Pour quand j'aurai la maladie d'Alzheimer.

Je pourrai alors dire :

Géhèm ?? 

Peut-être que ça me fera du bien, comme aujourd'hui de pouvoir dire : MAISON ! 

 

moine-1.jpg  

Repost 0
30 juillet 2011 6 30 /07 /juillet /2011 19:00

C'est palpable dans tous les domaines.

 

Je souhaitais faire restaurer et retapisser un fauteuil. Je crois avoir choisi la démarche adaptée : je me suis rendu chez un tapissier-décorateur de bon renom ; c'était un taf qui paraissait pouvoir être dans ses cordes. C'était ! Tout bonnement l'aigle de sa corporation, à l'entendre... Mais un rembourrage à l'ancienne, au crin de cheval, je n'y songeais pas ? Pas sérieusement ?

- On ne fait plus ça, du moins pas moi ! Mousse polyester, c'est tip top, vous verrez !

Quant aux délais !

- Vous avez vu le boulot qui m'attend ?

On a fait le tour de l'atelier. Lui devant moi, traînant la patte. Je ne jurerais pas qu'il n'avait pas un petit coup dans le nez. Je l'ai découvert, plus usé que tout son fourbi en souffrance. Il m'a déballé, dans la foulée, les mille tourments de l'artisanat, la fainéantise de la jeunesse, tout quoi ! tout ce qui faisait que dans vingt ans il serait certainement obligé d'être encore là.

J'ai calculé. Un bouquin ad hoc, de la patience : j'aurais fini avant qu'il s'y mette, et pour moins cher !

Par charité, j'ai imaginé qu'il pourrait anticiper sa retraite.    

 

tapissier-decorateur.jpg

Repost 0
29 juillet 2011 5 29 /07 /juillet /2011 05:00

celui d'un paquet de cigarettes.

 

des-clopes.jpg

Repost 0
Published by Géhèm - dans Géhèm à lire
commenter cet article
27 juillet 2011 3 27 /07 /juillet /2011 14:30

Et si vous vous faisiez tout simplement plaisir en découvrant un blog litttéraire quasi confidentiel qui me botte vraiment ? Ce ne sont pas tellement mes goûts en matière d'écriture qui comptent et, si vous n'aimez pas, je ne vois pas trop ce que je pourrais vous rembourser mais je désespérerais un peu de vos qualités de lecteurs.

A votre place, je commencerais par Attaches, c'est la petite nouvelle nouvelle (la petite dernière, quoi !), mais est-ce que je vous laisse le choix ?

Bon, vous me direz ? 

Repost 0
26 juillet 2011 2 26 /07 /juillet /2011 13:25

Je sais que je vais décevoir une nouvelle fois les fans de ce blog qui ne le visitent depuis bientôt un an et demi que dans l'espoir de m'y voir étaler mes goûts culinaires.

Qu'ils m'autorisent à saluer ici leur admirable persévérance : je crois bien ne leur avoir proposé en près de 500 articles qu'une seule recette, celle du moral au court-bouillon, laquelle ne valait d'ailleurs guère que par son assaisonnement, Avec le Temps, dans la version de Philippe Léotard qui me donne encore la chair de coq.

Ah si ! une deuxième, mais d'un usage tellement exigu... Etait-ce bien la peine que je vous la rappelle ?

 

Donc, aujourd'hui, point de recette de cuisine. Vous l'avez relevé, hein ? je suis un peu grognon ces derniers temps : où que se portent mes oreilles et mes yeux, trop de paumés, de déséquilibrés, de drogués, d'alcooliques, de fiers-à-couilles querelleurs, de mamelues décérébrées, et ceux qui puent et ceux qui braillent. Trop de petites incivilités répétées, comme s'il n'y avait pas assez de sacs-poubelles au coin des rues. Chaque année un peu plus de cons, et chaque été le sentiment que ceux de l'été prochain sont déjà là.

Depuis le temps que je n'attends plus rien d'extraordinaire de mes contemporains, je me contente facilement du meilleur. Ce que j'ai trouvé mercredi soir dernier à Balazuc. Une petite assemblée éduquée et paisible. Le luxe inouï de n'avoir pas eu à endurer d'odeur corporelle violente (le bipède qui schlingue, je l'ai instantanément et définitivement dans le nez !).

Luce épatante au service de Bobin ; du cousu main de première d'atelier. En l'écoutant dire la lumière de Geai, et plus tard celle du ver luisant, je me laissai aller à penser qu'elle n'a vraiment pas volé son prénom : d'un bout à l'autre, elle a éclairé la soirée.

Et le plaisir de bavarder avec des gens que j'apprècie tout simplement ; que, pour certains, je n'avais pas vus depuis longtemps : Berit et Louis, par exemple. Sans oublier Paul !

Paul est pimpant et guilleret comme un coucou suisse. Il est le Suisse le plus original et le plus gratuitement aimable que je connaisse : s'il a choisi de vivre en France c'est pour bénéficier de notre fiscalité, je présume, et il prétend que mon humour lui manque. Non ? Tant que ça ? Il pourrait le retrouver de temps à autre sur le net. Mais il se refuse obstinément à entendre parler d'internet. Il résiste. Un résistant suisse, c'est admirable ! Il use, avec une mauvaise foi malicieuse, de tous les arguments imaginables. J'y ajouterais volontiers celui de Nabe, Pour être en avance sur son temps il faut être en retard sur sa modernité (Chacun mes goûts), mais le charme suprême du coucou n'est-il pas de continuer à donner l'heure exacte ?

C'est finalement dommage qu'il n'ait pas internet, il aurait su que moi non plus je ne crache pas sur son humour ! 

Repost 0

Recherche