27 mars 2016 7 27 /03 /mars /2016 09:58

Donc, juste un oeuf ici :

L'homme à l'oreille coupée.

L'homme à l'oreille coupée.

Mais je comprends fort bien qu'on célèbre cela en grande pompe :

Je laisse chacun faire en fonction de ses possibilités, tant qu'il est question de bonne volonté, vous savez.

Partager cet article
Repost0
8 mars 2016 2 08 /03 /mars /2016 12:33
Moi, les femmes, c'est tous les jours !

Meuh non ! pas trois fois par jour... plus à mon âge.

Sinon, ma dernière journée internationale des femmes, c'était...

Attends voir... Ah, oui, y a quand même six ans... Et encore, c'était la veille !

Partager cet article
Repost0
5 mars 2016 6 05 /03 /mars /2016 14:18
Photo : MaxPPP-2016 / Décryptage : Géhèm

Photo : MaxPPP-2016 / Décryptage : Géhèm

Un pour la photo, l'autre pour expliquer.

Chacun son métier, les vaches seront bien gardées.

Le casque, François, le casque !

Il est d'ailleurs grand temps que chacun rentre chez soi.

L'ami Hopla a surpris, de son côté, de ces privautés qui heurtent la décence:

Partager cet article
Repost0
1 mars 2016 2 01 /03 /mars /2016 05:00
D'après une photo de François LAFITE / Marine Le Pen au salon de l'agriculture.

D'après une photo de François LAFITE / Marine Le Pen au salon de l'agriculture.

¤ Pour mémoire, ce mardi 1 mars, de 9 heures à 19 heures.

Voilà, c'était juste pour vous éviter d'aller prendre des photos : d'autres le font très bien pour vous.

...Et non, faut quand même pas pousser ! vous n'aurez pas ensuite "Marine à la ferme".

Partager cet article
Repost0
28 février 2016 7 28 /02 /février /2016 14:58
A ses enfants et serviteurs souriants, la Patrie reconnaissante.

A ses enfants et serviteurs souriants, la Patrie reconnaissante.

Mais qu'est-ce que je vois, tout le monde ne sourit pas ?

CHEESE !

Non, pas FROMAGE, les gars !

Y en a, je vous jure, on se demande bien ce qu'ils font là...

Les amis Caphys nous déflorent (si j'ose dire) les dessous du déménagement :

Partager cet article
Repost0
8 février 2016 1 08 /02 /février /2016 15:37
Les points sur les i.

Il arrive que l'étalage de la bêtise m'amuse, tant on la voit si heureusement partagée : la collection de tweets et d'articles qu'a réunis Jean-François Launay autour de la bataille de France du circonflexe, en ce sens, m'aura réjoui. Mais c'est encore plus grand plaisir de le voir mettre bien à propos les points sur les i, dans l'article qui suit. (Ne manquez pas de lire en complément : Du génie françois et de la querelle du tilde circonflexe.)

On connaît le mot de Piron à propos de l'Académie française :

Ils sont là quarante qui ont de l'esprit comme quatre.

Mais comment mesurer l'indigence d'esprit du troupeau des tweeteurs ?

Vous avez sans doute noté le #FinkielkrautDemission visant à mordre les mollets de notre éminent ruminant, de fraîche date mis au vert.

En peu de mots, mais cette fois avec l'élégance de l'esprit, Yoland Simon l'habille bien plus chaudement pour l'hiver.

Hé, les cabris ! que ça ne refroidisse pas vos ardeurs : tweet again.

Partager cet article
Repost0
11 janvier 2016 1 11 /01 /janvier /2016 11:58

"Il faut laisser du temps au temps."

Le recul, la distance, le recueillement : il n'y a que ça qui vaille.

Tout cet empressement, le 8 janvier pétant, à se jeter sur la commémoration d'une mort, voulez-vous que je vous dise ? Il y avait là, de la part des médias, quelque chose d'indécent : cette propension, partagée avec les chiens, à se jeter sur un os.

Les mêmes chiens à l'intention desquels François Mitterrand avait justement déclaré son mépris lors de la disparition dramatique de Pierre Bérégovoy.

Je me suis donc contenté, ce 8 janvier dernier, d'avoir pour notre ci-devant Tonton une courte pensée amusée en parcourant l'article que je vous propose de découvrir :

Pour ma part, par ailleurs, il ne m'aurait pas paru convenable de redescendre d'un cran dans les célébrations : j'avais déjà apporté ma pierre au monument funéraire dans la plus grande discrétion, ici même.

François Mitterrand, esquisses officielles - 1ère mise en ligne le 10/05/10 dans "L'ai-je rêvé ?".

François Mitterrand, esquisses officielles - 1ère mise en ligne le 10/05/10 dans "L'ai-je rêvé ?".

Je n'aimerais rien tant que l'âme de ce bon Tonton ait ses aises dans ce blog où le temps ne fait rien à l'affaire. C'est la raison pour laquelle une petite page de publicité ne me semblera pas, pour une fois, malvenue.

Voyez absolument le film "Tontaine et Tonton" (1999) de Tonie Marshall. C'est charmant et très au-dessus des documentaires indigestes qu'on nous a servis ces derniers jours.

Les plus classiques de mes visiteurs (oui, je sais que j'en ai d'indécrottables !) se satisferont de ceci :

Partager cet article
Repost0
27 décembre 2015 7 27 /12 /décembre /2015 20:50

Oui, ça fait peur.

Tu as noté, j'en suis certain, une remise en cause de l'euro.

Allez, ma soeur, Dieu te préserve d'avoir au soir du 31 décembre 2016 la même tronche que Madame Irma !

Une remise en cause de l'euro ?

Tiens, je t'offre une séquence rétro (c'était une période où je faisais dans la feuille de chou pour artistes avant que la quasi-totalité des responsables culturels locaux me sortent par les trous du nez) :

On vous en a suffisamment rebattu les oreilles : ce qui va faire de 2002 une année d'exception c'est l'arrivée de l'euro-Zorro, du moins si vous avez su résister à l'envie d'aller vous retirer au fin fond d'une réserve de Boschimans ou de rejoindre, Outre-Manche, l'une de ces pittoresques tribus auprès desquelles Astérix et les siens passent depuis lurette pour de bien pâles... francs-tireurs.

Fini le franc et, parole d'expert, il était temps car notre semeuse archaïque eût tôt fait de nous ensabler.

2016, ça t'a déjà une de ces gueules !

Je vous connais, lecteurs frivoles, après trois mois l'année-euro vous paraîtra pourtant anecdotique et sans doute n'aurez-vous pas tort : l'argent sera toujours l'artiche, l'aspine, l'avoine, le biscuit, le blé, la braise, le grisbi, l'osier, l'oseille, le pognon.

Alors viendront les élections, la présidentielle et les législatives : 2002, l'année des élections ; vous la tenez votre année d'exception. Promis, demain on vous rase gratis. C'est-y pas nouveau, ça ? Si. Si bémol.

C'est ainsi, je parie, que vous mettrez vos tout derniers espoirs dans vos pantoufles à crampons. Déjà le rouge me monte au front de vous imaginer ravageant la moquette devant vos postes de télévision. Ne comptez pas sur mon susucre si d'aventure vous rapportez, après vos déchaînements de terrier, une nouvelle coupe du monde de football.

J'en ai soupé de ce tohu-bohu médiatique et, s'il est vrai que 2002 représente une authentique singularité, universelle de surcroît, c'est qu'il s'agit d'une année-palindrome. Voilà tout. Vous la lirez de droite à gauche aussi bien que de gauche à droite, ce sera comme il vous plaira. Jouissez-en car, sans vouloir jouer les rabat-joie, il est à craindre que ni vous ni moi ne soyons là pour profiter de la prochaine : 2112, c'est loin.

Une année qu'on peut reprendre par la fin et retourner comme un sablier, ce n'est pas épatant ? Une année-palimpseste, en somme, que vous pourrez récrire à votre gré et ponctuer de toutes les palinodies.

On me dit parfois que j'ai l'amour vache (qui rit ?). Sincèrement, vous a-t-on présenté de meilleurs voeux ? Meuh !

N'espérez pas mieux pour 2016 : vous me feriez braire.

Partager cet article
Repost0
23 décembre 2015 3 23 /12 /décembre /2015 06:50

Je te pose la question la veille du réveillon parce que demain va falloir que tu te retrousses les manches en cuisine.

C'est pas que je veuille casser l'ambiance, hein ! mais après la dinde, tout de même ?

...Le risque de Pâques aux tisons, et encore la crucifixion.

Je dois la découverte de ce texte de Bernard Dimey à une recherche faite après la suggestion de Râleuse déposée sur mon post d'avant-hier.

Râleuse qui m'a donné le plaisir de retrouver cet inoxydable Desproges :

Partager cet article
Repost0
21 décembre 2015 1 21 /12 /décembre /2015 05:43

Ayé ! Les voeux commencent à tomber.

Il ne sera pas dit que j'y suis insensible, alors prompto ! les miens... et un joyeux Noël avant.

Mes vieux les plus sincères.

Vous pouvez m'envoyer des chocolats, aussi, j'aime beaucoup le chocolat !

Partager cet article
Repost0