20 décembre 2019 5 20 /12 /décembre /2019 14:23

Ambiance :

 

La scène se passe dans un hall de gare désert.

Une annonce de la SNCF vient de signaler l'annulation du Voyage de Monsieur Perrichon.

Tandis qu'on vient de pousser sur le quai le lit du patient, Le Médecin se porte à son chevet...

Partager cet article
Repost0
18 décembre 2019 3 18 /12 /décembre /2019 09:32

 

 

Et place

 

à la fantaisie,

 

s'te plaît !

 

 

 

 

 

 

Encourageons notre copinaute Fanfan qui nous revient après une longue période de relâche...

...J'ai renoncé à relancer le duo Lepaté, mais ne nous privons pas de cette magnifique leçon d'électro :

Partager cet article
Repost0
14 décembre 2019 6 14 /12 /décembre /2019 01:13

Plus que dix jours...

Et vous êtes toujours indécis sur le menu de votre réveillon de Noël ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mieux qu'un traiteur, GILREN vous tire une belle épine du pied.

 

¤ Profitez-en pour concocter votre déjeuner de demain.

Partager cet article
Repost0
26 juin 2019 3 26 /06 /juin /2019 12:00

Regardons la réalité en face : statistiquement, compte tenu de sa tranche d'âge, une partie non négligeable de mes visiteurs habituels est censée avoir déjà été décimée par le présent épisode caniculaire. Je ne vais pas y ajouter le risque de faire périr les autres d'ennui.

 

Donc, d'une "vieille dame indigne" encore guillerette, une historiette pleine de fraîcheur :

...Un exemple à suivre (n'oubliez pas le tuba) :

Et, cerise historique pour les gâteux :

Abbey Road - Alejandro Luisi

Abbey Road - Alejandro Luisi

A écouter à l'ombre :

Les Beatles - Sun King

Partager cet article
Repost0
12 juin 2019 3 12 /06 /juin /2019 14:00

Il y a un peu moins de deux semaines, l'ami Helmut Krackenberger profitait d'un week-end de l'Ascension exceptionnellement riche en touristes pour signer avec succès, en librairie, les premières dédicaces de son livre :

Le TanargueLa montagne du tonnerre.

 

N'étant pas personnellement amateur de bains de foule, je me suis contenté de récupérer mes exemplaires à son domicile, avant-hier. Un délicieux moment achevé devant un verre, en compagnie de la toujours charmante et talentueuse Christel.

C'est en traversant une pièce que je ne connaissais pas jusqu'alors que mon regard s'est fait happer littéralement par trois oeuvres accrochées côte à côte, et dont je ne suis pas parvenu à lire la signature : Volker Kühn.

Un ami des maîtres de céans, ai-je appris.

Alors que je m'apprêtais à repartir, Helmut m'a fait la surprise de m'offrir un exemplaire du très joli livre d'art que voici (photo ci-contre).

 

Volker Kühn

Né en 1948 à Neuenkirch (Allemagne). 


Le concept d’art par l’objet remonte à l’Egypte ancienne avec les cartouches, des messages hiéroglyphiques gravés dans la pierre pour la postérité. Ses ancêtres les plus immédiats sont sans conteste les rébus du Moyen-âge, les maquettes en perspective de Nicolas Poussin, jusqu’aux dioramas de l’Angleterre victorienne et, surtout, les boîtages de Marcel Duchamp, Kurt Schwitters, Max Ernst et des autres surréalistes. L’intérêt pour les œuvres graphiques tri-dimensionnelles, par opposition aux sculptures, fut ensuite ravivé par l’arrivée du Pop art et trouve désormais une expression contemporaine dans les œuvres de Volker Kühn.
Après une série d’expositions au Japon en 1986, Volker Kühn décide de ranger ses outils de graveur et de mettre en matière ses idées. Apparaissent alors « les Objets »,  de petites scènes en trois dimensions qui relatent les joies et les peines de chaque homme. Ces instantanés de vie font sourire ou même rire celui qui les regarde car il s’y retrouve. Les thèmes abordés sont innombrables. L’artiste, avec un sens aigu de l’allusion et de l’imagination met en scène Monsieur-tout-le-monde tantôt pour s’en moquer tantôt pour poétiser. En conservant une certaine distance avec son sujet, il réussit à réconcilier le spectateur avec ses propres défauts, ses joies, sa quête désespérée de l’amour ou son aspiration au succès. Rien n’échappe au regard acéré de Volker Kühn, qui par son humour et son ironie amicale nous dévoile un trait important de sa personnalité. La langue imagée qu’il parle est universelle. Parfois sarcastique, parfois rêveur, il use toujours de l’humour pour nous faire voyager et peut-être repenser notre monde.
 
(Présentation de la galerie Artima [Paris/Londres])
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
 
Presque au hasard de mes goûts, une des créations savoureuses de Volker Kühn :
Volker Kühn - "The gourmet".

Volker Kühn - "The gourmet".

L'esprit de l'oeuvre m'était familier (c'est assez le mien) mais je ne me suis pas rappelé sur le moment avoir déjà vu d'autres "objets" de ce créateur. Et puis ceci m'est revenu ce matin :

Eh oui ! le blogopote Adam toujours à l'affût de découvertes artistiques (dont les trouvailles et la belle générosité me manquent tant sur la toile).

25 mai 2015, c'est un peu loin déjà. Mais voilà, je n'ai pas tout à fait perdu la mémoire...

¤

En 38 pages, ce sont 790 créations de Volker Kühn que la galerie am Dom vous permettra de découvrir en complément.

J'adore !

Juste pour le plaisir de l'écho, Philippe Katerine :

Partager cet article
Repost0
11 mars 2019 1 11 /03 /mars /2019 11:33

...Il n'y a que ça. Il suffisait d'attendre.

Souvenez-vous, nous l'avions laissée sous la douche.

Plus de deux ans, quand même. Mais qu'importe !

Le petit poussait depuis un moment. Il est là...

Pas mal, hein ! On espère que cela fera des ricochets.

Mais, me demanderez-vous, que faisait notre excellente Coline tout ce temps durant ? Elle faisait des plages. Entendez par là qu'elle les peignait.

La patience

Comme quoi la peinture ramène aux bijoux à condition d'en sortir.

¤

 

Qui s'intéresse encore aux mots, de nos jours ? Si peu de monde...

Alors, au lendemain de cette publication confidentielle, je vous propose d'essayer de faire grimper la cote picturale de Coline. Ce qui ne nécessite qu'un soupçon d'attention, vous allez voir que c'est simple :

Partager cet article
Repost0
13 janvier 2019 7 13 /01 /janvier /2019 12:05

Cette chère Alma a un problème de labyrinthe... C'est pourtant simple, bon sang !

Emiliano Ponzi - Le sens du raccourci.

Emiliano Ponzi - Le sens du raccourci.

Et moi, dès que je peux secourir une bonne âme...

Partager cet article
Repost0
16 décembre 2018 7 16 /12 /décembre /2018 09:27
Partager cet article
Repost0
12 décembre 2018 3 12 /12 /décembre /2018 18:40
Nuages sur Saint-Paul.

Nuages sur Saint-Paul.

vue par Eric Chamberlin

Franz Liszt, Consolation N°3 - Aldo Ciccolini.

Partager cet article
Repost0
10 décembre 2018 1 10 /12 /décembre /2018 12:02

J'ai saillie.

Ce soir, je ne serai pas devant la télé...

Mais je suis allé voir l'avant-match chez Durdur, ça promet...

Partager cet article
Repost0