24 juin 2012 7 24 /06 /juin /2012 09:00

Contrairement à Villon qui stagnait dans le ruisseau j'ai la chance d'habiter en plein Paris une maison qui donne sur un petit jardin. Quelle joie chaque matin d'ouvrir les volets pour entendre tousser les oiseaux. (Pierre Desproges)

 

tombe-pierre-desproges.jpg

 

...Et d'avoir pour voisin en face, depuis 1999, Michel Petrucianni. 

 

 

 

Celui-là j'ai eu personnellement la chance de le connaître encore tout petit, quand il habitait la capitale du nougat. Étonnant non ?

¤

Solution du rébus n°111 :

Aujourd'hui, Saint Parfait, est-ce ta fête ou la mienne ?

Partager cet article
Repost0
3 février 2012 5 03 /02 /février /2012 10:50

En direct, hier soir, sur France 2 :

 

gerard-larcher-capture-d-ecran.jpg

 

Alors que dans le cadre de l'émission "Des paroles et des actes" l'actuel Premier ministre défendait le bilan de Sarkö, l'ex-président du Sénat, Gérard Larcher, s'est éteint paisiblement sous l'oeil des caméras.

Le bien bel exemple citoyen d'un homme qui aura mis, jusqu'au bout de ses forces, son courage et son dévouement au service de la Nation ! 

Partager cet article
Repost0
14 janvier 2012 6 14 /01 /janvier /2012 17:45

"Si la France perd son triple A, je suis mort."

(Nicolas Sarközy, début décembre 2011) 

L'annonce est tombée hier en provenance de Standard & Poor's, ai- je cru comprendre :

"Sarkö se meurt, Sarkö est mort..." 

A-Baudry.jpg

Dessin de Baudry 

 

C'est dans de tels moments, où l'émotion de la nation est à son comble, qu'on mesure combien notre époque est dépourvue d'orateurs de la stature de Bossuet :

 

"Ô vanité ! ô néant ! ô mortels igorants de leurs destinées ! [...] Vanité des vanités, et tout est vanité ! C'est la seule parole qui me reste ; c'est la seule réflexion qui me permet, dans un accident si étrange, une si juste et si sensible douleur..."

 

Certains verront dans ce vendredi 13 funèbre l'expression d'un insigne manque de bol, d'autres l'ont déjà célébré sans vergogne comme s'il était un jour de chance.

Je vous le dis, en toute impartialité, nul ne peut se réjouir de la mort d'un homme.

Tout au plus, puis-je faire la remarque à d'aucuns qu'il serait un peu con de leur part de vouloir s'entêter à voter pour un mort... 

Partager cet article
Repost0
29 novembre 2011 2 29 /11 /novembre /2011 18:15

J'ai cru entendre ça ce matin sur Inter.

"Pauvres cendres de conséquences !" aurait sans doute chanté Brassens.


Bof ! Il n'en est plus à une connerie près, Longuet.

bigeard.jpg

 

Si c'était moi, tu vois, je les y collerais tous !

généraux-1

 

generaux-2.jpg

 

generaux-3.jpg

 

Du balai !

 

Partager cet article
Repost0
22 octobre 2011 6 22 /10 /octobre /2011 09:00
link (Quand il est mort, le poète)

Gardons de lui les souvenirs des jours heureux :
 
album kadhafi-1album kadhafi-2album kadhafi-3album-kadhafi-4.jpg

 

album-kadhafi-5.jpgalbum-kadhafi-6.jpgalbum-kadhafi-7.jpgalbum-kadhafi-8.jpg

 

album-kadhafi-9.jpg

 

Sorry ! je n'ai pas réussi à faire plus décalé, l'émotion sans doute...

Mais hé !... Voilà que je ris dans mon vomi !!

Partager cet article
Repost0
13 juillet 2011 3 13 /07 /juillet /2011 19:50

13 juillet : lors de la 13ème étape du Tour de France 1967, le champion cycliste Tom Simpson s'effondre au bord de la route dans l'ascension du mont Ventoux, victime de déshydratation, de la prise d'amphétamines et de l'absorption de cognac, avant de décéder dans l'hélicoptère qui l'évacue sur Avignon.

Dix jours plus tard, l'esprit léger, cela ne m'empêchait pas de parcourir les Alpilles à bicyclette avec celle que je venais de rencontrer dans le village où vécut Frédéric Mistral, et qui partage toujours ma vie aujourd'hui.

 

A chacun ses recettes de dopage ! 

 

l-ascension-du-Ventoux.jpg

L'ascension du Ventoux

(Objets bavards) 

Hommage à Tom Simpson.
Partager cet article
Repost0
5 mai 2011 4 05 /05 /mai /2011 04:00

Obama se refuse à montrer les photos.

Il est vrai qu'un mort d'une balle dans la tête, ce n'est pas beau à voir.

 

QUEL QU'IL SOIT !

 

tete-de-veau.jpg

Partager cet article
Repost0
20 avril 2011 3 20 /04 /avril /2011 05:00

Entre un Bourgueil et Jean Carmet je ne cherche jamais où devrait aller ma préférence. J'ai une affection commune pour les deux, et l'un me renvoie toujours à l'affection de l'autre.

Aujourd'hui, ce sera un Bourgueil Croix Morte 2007.

Je le boirai à la mémoire de celui qui faisait l'acteur, en riant au réquisitoire de Desproges, l'infâme saligaud qui a réussi à obtenir sa tête. 

 

Partager cet article
Repost0
2 novembre 2010 2 02 /11 /novembre /2010 06:00
Par la même occasion, mes frères et mes soeurs, prions ensemble pour Luis Mariano.
Ay ! Ay ! Ay !
Partager cet article
Repost0
19 mai 2010 3 19 /05 /mai /2010 06:00

 

Pierre Desproges avait (encore) eu raison avant tout le monde.

Les humoristes sont des visionnaires.

 

https://www.dailymotion.com/video/x7u66yc

 

...Et, sous prétexte que je me suis laissé abuser comme vous, vous voudriez que je me fende d'un erratum ?
 
Je vous emmerde !
(impertinence récurrente chez Guy Bedos, de son vivant)
Ni Dieu ni maître, mais vous voyez que j'ai de bons exemples.
 
En revanche, je vous confirme que Pierre Desproges est bien mort.
Etonnant, non ?
J'aurais aussi bien pu titrer sur les 6 toros de Miura, invités à la corrida d'ouverture, pour qui la Féria de Nîmes sera terminée dès ce soir.
Mais, entre nous, ça intéresse qui la mort de six "êtres humains comme les autres" ?
 

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

ADDENDUM du 07/06/2020.

Cela n'a rien d'inhabituel : la vidéo proposée plus haut a été supprimée pour des raisons de droits d'auteur... Enregistré en 1986 à l'occasion des 20 ans de scène de Guy Bedos, cet éloge funèbre tout de fantaisie avait été rediffusé en 1988 après la mort de Desproges, au cours d'une émission spéciale présentée par Michel Drucker.

Pour n'en citer que le début et la fin :

 

"Guy Bedos n'est plus. La France perd le meilleur de ses fils et la rampe le meilleur de ses feux. Que dire du désarroi qui nous broie et de la douleur qui nous noue sinon qu'en nos coeurs l'un et l'autre cohabitent, pour reprendre le cri d'amour du crapaud.

Oui, mesdames et messieurs, la France est en deuil et la Presse tout entière en témoigne. Hormis le journal L'Humanité qui considère le décès de Bedos comme une manoeuvre du gouvernement pour accélérer le processus de compression du personnel du Cirque d'Hiver à la rentrée (les locations sont bientôt ouvertes), la Presse unanime, dis-je, pleure la perte du plus gouvernemental de nos tourlourous. Tout en déplorant que Bedos eût moins d'humour que Tino Rossi, Lulu Talsida écrit dans Libération (je cite) : Bedos est parti, le froid coup de poing du destin nous atteint en plein hiver, glacé comme un marron. Même Minute où Bedos n'avait pas que des amis, c'est vrai... Même Minute trouve quelque accent de dignité sous la plume d'Adolphe de Croix-de-Feu pour exprimer la sincérité de son deuil. Je cite Minute : Chouchou de l'intelligentsia cosmopolite de l'avenue Foch, le pétomane pro-palestinien Guy Bedos, né Bedostein, vient de passer l'arme où ça ? A gauche évidemment.

Guy Bedos, mesdames et messieurs, n'était pas parfait, mais il avait beau être de gauche vous ne m'ôterez pas de l'idée que c'était un honnête homme. Et puis Dieu m'écartèle, si possible sous anesthésie générale, qu'y a-t-il de vraiment infamant dans le fait d'être de gauche ?

Arguant de sa haine de la corrida, le 27 octobre dernier sur TF1, l'exquise Stéphanie de Monaco s'écriait : Après tout, les taureaux sont des êtres humains comme les autres. Et à mon tour je pose bien haut la question : Et les gens de gauche ne sont-ils pas eux aussi des êtres humains comme les autres ? [...]

 

[...] Adieu l'artiste, va en paix. Tu peux compter sur moi, je saurai m'occuper de ta veuve et de ton cher public."

 

Plus surprenante, la disparition des commentaires attachés à cet article.

Je n'y perdrai pas davantage de temps.

 

¤ Article associé :

Stop ! ça suffit (29 mai 2020)

Partager cet article
Repost0