23 décembre 2010 4 23 /12 /décembre /2010 06:00

Je plains sincèrement les culs-de-jatte.

 

NOËL D’ENFER

 

Les anges dans nos campagnes

Ont entonné l’hymne joyeux :

C’est la bel-le nuit de No-ël,

La neige é-tend son man-teau blanc,

Et les yeux le-vés vers le ciel,

À ge-noux les pe-tits en-fants…

Crouic, crouic… « Allo, allo…

Un, deux… un, deux…

Un, deux, trois. Ça marche là ?

On demande Gisèle à la caisse trois… »

Pe-tit pa-pa No-ël,

Quand tu des-cen-dras du…

« Je répète :

On demande Gisèle à la caisse trois… »

N’ou-blie pas mon pe-tit sou-lier,

Mais a-vant de par-tir,

Il fau-dra bien te…

« Pas de Noël sans boudin blanc,

Et n’oubliez pas,

Nos dindes vous attendent au rayon volaille…

- Gisèle, mon biquet,

On peut espérer te voir à la caisse trois

Avant la fin du réveillon ?

- Oh, merde ! je peux pas tailler

Des pipes au patron et…

- Ginette, nom de Dieu !

Fermez ce micro… »

Ô dou-ce nuit, ô sain-te nuit…

« Vous avez encore deux heures

Avant la fermeture de votre magasin

Ne laissez pas passer nos promotions

Sur les huîtres et sur les chapons…

On demande un vendeur au rayon des vins… »

Mon beau sa-pin, roi des fo-rêts,

Que j’ai-me ta pa-rrr-ure…

« Sur le parking, notre sélection de sapins,

Un choix exceptionnel à des prix imbattables,

Et au rayon déco, en têtes de gondoles,

Des guirlandes, des boules

Et les dernières nouveautés… »

Oh ! quand j’en-tends chan-ter No-ël…

« Au rayon hifi c’est Noël aussi…

On redemande Gisèle à la caisse trois…

Pour vos charmantes têtes blondes

Tous les jouets du monde

Fabriqués en Chine à des conditions équitables… »

Il est né le di-vi-n en-fant,

Jou-ez haut-bois, ré-son-nez mu-settes,

Il est né le di-vi-n en-fant,

Chan-tons tous son avè-ne-ment…

« Gisèle est réclamée dans le bureau du directeur… »

De-puis plus de qua-tre mil-le ans,

Nous le pro-met-taient les pro-phè-tes,

De-puis plus de qua-tre mil-le ans,

Nous atten-dions cet heu-reux temps…

« Je répète : Gisèle, bureau du directeur…

Mais oui, mesdames, la fête c’est pour vous aussi,

Notre traiteur vous libère de tous soucis

Et vous propose des menus tout prêts,

Jusqu’à la dernière minute… »

Vi-ve le vent, vi-ve le vent,

Vi-ve le vent d’hi-ver…

« Et pour les lendemains de fêtes,

Au rayon conserves, des cassoulets à prix cassé… »

C’est à ce moment-là que j’ai vomi dans mon caddie…

No-ël ! No-ël ! voi-ci le Rédemp-teur…

Peuple, de-bout, chan-te ta dé-li-vran-ce

No-ël ! No-ël ! chan-tons le Rédemp-teur.

 

Géhèm

Partager cet article
Repost0

commentaires

A
Ecroulée de rire, et le plus triste, finalement est que c'est à peine caricatural. Excellent Géhèm, j'aurais aimé le faire.
Répondre
G
C'est comme si c'était toi. Ce sera mon cadeau de l'Avent. ;o)
D
<br /> Décidément, on ne te refera pas.<br /> Ce serait vraiment dommage !<br /> D'ailleurs à un poil de ? près, un peu plus long<br /> et sur un autre ton,<br /> mon maton t'haine et ton thon son patron<br /> son pas cité in burô<br /> mais en GROS<br /> on chante à peu près la même chanson...<br /> Ah! la magie noélaissequeheue!<br /> <br /> Bon réveillon!<br /> <br /> <br />
Répondre
G
<br /> <br /> Je constate que ta Culture s'étend également au registre des chansons paillardes. Voilà de quoi ajouter à la cacophonie ambiante ! <br /> <br /> <br /> <br />