3 avril 2013 3 03 /04 /avril /2013 04:00

Vas-y mon Kiki !

J'avais suivi la pantalonnade de loin, de très loin même...

J'y suis allé voir de plus près.

 

Chez nos amis Cafards, d'abord :

boutin-a.jpg

 

Chez  Jean-François Launay :

boutin-b.jpg

 

Chez  JiCé, pour finir :

boutin-c.jpg

 

...Et ce que les médias ont cru devoir vous taire :

boutin-origine de l'immonde

N'oubliez pas, amis lecteurs, que derrière Boutin se cache un boute-en-train et qu'elle reste, avant tout, le témoin d'une époque où le cinéma pornographique français était encore drôle.

 

Bon ! trêve de culture. Je ne me serais (peut-être) pas moqué d'elle si notre nouvelle sainte et martyre nationale était morte, mais j'ai pu constater qu'elle avait retrouvé toute sa pétulance. Tant mieux ! 

boutin-d.jpg

Partager cet article
Repost0

commentaires

D
c'est du gâchis de Courbet :t'aurais pu dégotter une vieille poilue quelque part ! ^^
Répondre
G


On devient casanier. Je ne sors plus autant... 



F
Une anomalie de notre époque...
Boutin pas en train...
Allez Géhèm mes bisous de la nuit et je chasse cette horrible image car cette femme m'insupporte au point de déclencher une poussée d'urticaire
Répondre
G


Ah, l'urticaire ! C'est horrible, ça provoque plein de petits boutins rosés. 


Bisous du matin, Fanfan



C
mon dieu, je trouve qu'elle avait déjà la moule assez pétulante non? ;)
Répondre
G


Jésus, Marie ! 



G
@ Cavaillon
2 d'un coup !
Le petit bout t'inspire. ;)

PS : Je viens de prendre l'air du large sur ton album picasa...

Amitiés
Répondre
C
Boutin : Diminutif affectif de "petit bout". Bouhhh.
Répondre
C
C'est le Boutin sacré de "Signé Furax"
Répondre