12 décembre 2017 2 12 /12 /décembre /2017 14:53

A Béziers, le con est roi bien que l'usage courant prétende que c'est la bite.

(Pour l'usage, vérifiez à : habitant de Béziers, vous verrez que je n'invente rien)

 

Donc, à la satisfaction d'une proportion majoritaire de la population biterreine (féminin moins conventionnel de "biterrois", mais quand on voit où conduisent les traditions !...), le con est roi depuis bientôt 4 ans et s'efforce en toutes occasions de montrer son cul au plus haut du mât de cocagne.

 

Un dernier petit effort pour Noël : peut mieux faire !

Ménard-Béziers : seul le TGV ne lui est pas encore passé dessus.

Ménard-Béziers : seul le TGV ne lui est pas encore passé dessus.

Partager cet article
Repost0

commentaires

L
De toute façon, quoi qu'il fasse, on ne peut pas s'empêcher de vouloir faire rimer son nom avec bien d'autres termes ce ménard (qui ne mérite pas de majuscule non plus)
Répondre
G
...connard n'étant pas le moins élégant
mais nullard aussi lui va comme un gant.
A
Menard est en train de dérailler....Gare aux prochaines élections!
Répondre
G
Je faisais mine, pour répondre au jeu de mots d'Alezandro (train, dérailler, gare), de ne pas l'avoir bien relevé tout en lui prêtant un contrepet qui n'était peut-être pas volontaire. ;o)
Je connaissais bien sûr cette horreur absolue que tu évoques, et dont ce triste faux jeton de Ménard prétend ne pas avoir entendu parler.
L
C'est par rapport à une femme qui a été attachée sur les rails par son compagnon qui s'est jeté sous le même train.
G
Je n'ai pas bien compris les allusions ferroviaires mais "Gale aux prochaines érections !" : je trouve le contrepet génial... Et ce sera bien mérité ! ;o))
R
Salut Durdan !

Tout cela ne Ménard rien
... sauf à prouver que c’est vraiment un gros con
et qu’il reste droit sur ses rails !
Tchou, tchou !

Et pis c’est tout !

Bonne journée !

Le Rotpier

http://rotpier.eklablog.com/
Répondre
G
Vouloir dire mieux serait pire ! :o))
P
Mouais, un joint de cul las peut-être...
G
Je n'y avais pas vu de signe avant-coureur, espérons que ce ne sera pour lui qu'un joint à changer. ;o))
P
Dimanche dernier chez Rotpier c'est l'arrière-train qui sifflait ;-)
G
Ben alors, mon Rorot ! Une erreur d'aiguillage ? :o))
...J'ai quand même su tirer "la substantifique moelle" de ton propos avant que le train ait sifflé trois fois. ;o)

Je m'empresse de présenter tes civilités à Durdur ici-même : j'avais omis de répondre à son dernier commentaire. :o)
M
Et avec le train inOUI?
Répondre
G
Je n'ose même pas imaginer. :o))
C
que faisiez-vous au temps chaud? ;-))
Répondre
G
Hé ! là, ça ne compte pas, c'était l'époque où on faisait des pâtés de sable. ;o))
Bises
N
je me rappelle pourtant qu'on s'est rencontrés à l'espiguette :)
biz
G
Moi, monsieur, j'ai toujours été ascète... c'est moins loin. :o)))
D
Béziers volée
Répondre
G
Moi, dur ? Bien bon, au contraire ! Je te passe le salut du Rotpier qui se met à nous confondre, c'est grave ! ;o))
D
t'es encore plus dur que moi
G
Béziers violée... et Truffaut piétiné ! ;o)
A
Honnêtement si ça ne venait pas de ce sinistre personnage, j'avoue que je sourirais. Bah oui, ça me fait marrer l'humour noir d'un hénaurme mauvais goût...
Je vais me faire détester tant pis:)))))))
Répondre
G
Ego te absolvo ! Ne crains rien des autres, ma fille. ;o))
Retenons Cocteau :
"Que deviendrais-je sans le rire ? Il me purge de mes dégoûts. Il m'aère."
P
Pas de panique, Zorro va arriveeeerrrrr, sans s'presseeeeeerrrrr!
Répondre
G
Ce serait quand même bien de pouvoir le glisser dans la crèche, au moins le 24 au soir. ;o)