9 novembre 2012 5 09 /11 /novembre /2012 19:00

C'est une petite chose fragile qu'un blog. J'en fréquente fort peu (sans pouvoir même y apporter autant d'assiduité que j'aimerais), mais j'en ai vu plus d'un sombrer, du jour au lendemain, corps et âme.

Avec le blogonaute, sauf exceptionnelle véritable proximité amicale, tu ne sais pas, quand il laisse son blog en jachère, si c'est lassitude de sa part, panne d'idées, recrudescence de son activité sexuelle... ou pourquoi pas pire encore, va savoir ! Ainsi me dis-je, en ma Ford intérieure de couleur noire, que ma dédicace d'aujourd'hui à Délia arrive peut-être trop tard et qu'elle vient en somme lui faire une révérence posthume.

Voilà qui, dans la foulée, me conduit à retaquiner l'AZERTY pour saluer de son vivant un chronopote, dont je relève qu'il a depuis peu repris du poil de la bête, et comment

mouches-9-bis.jpg

...Holà ! Hopla ! Ne va tout de même pas y laisser ta santé. Les mouches offrent quantité d'autres ressources.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

D
ah la pêche....cool,zen
Répondre
G


Et puis faut voir aussi toute la bravitude du poisson. 



D
habile montage ....de mouche
Répondre
G


Pas monté un peu fin ?


Je dis ça, je n'ai rien dit : je ne suis qu'un pauvre pêcheur...



L
extra ces renvois ... de mouches entre vous
Répondre
G


Rigolez, jeunes gens !... D'ici à ce qu'un jour de forme on s'envoie les Cafards en prime ! 



H
C'est du propre ! :-)
Répondre
G


...Alors que tu en as remis une couche au risque de débrider dangereusement les fantasmes des Cafards !