23 mars 2017 4 23 /03 /mars /2017 07:53

...à moins que ce soit à ceux qui se couchent tard ?

Vaste question !

En tout cas, merci à 'Ti Suisse de m'avoir offert mon premier rire de la journée en découvrant le commentaire qu'il a laissé ce matin à 05:43 sur mon post d'avant-hier : Le mépris.

..."Les temps sont durs, votez MOU !" (Mouvement Ondulatoire Unifié)

Eh oui, c'est ça aussi les vieux cons (je parle de moi), ça rit de tout !

L'âge, sans doute...

L'avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt

Allez, un petit complément vitaminé pour la journée :

Partager cet article
Repost0
21 mars 2017 2 21 /03 /mars /2017 15:51

"Tu les trouves jolies mes fesses ?"

Le mépris.

...Bon, ça c'est fait !

Je n'ai pas perdu de temps à suivre la réunion Tupperware d'hier soir : tu penses bien qu'à mon âge je suis équipé depuis longtemps... Si quelque chose m'a surpris, ce matin ? Même pas d'apprendre que les 5 commis-voyageurs ont attiré près de 10 millions de téléspectateurs. Apparemment, l'affichage du résultat des ventes est remis à plus tard.

J'étais occupé à chercher Conversations d'un enfant du siècle de Frédéric Beigbeder, qui fait partie de ces livres que je n'ai pas encore pris la peine de ranger, et dans lequel je me rappelais avoir rencontré un de ces traits de caractère qui me font idolâtrer le sieur Fion. Je l'ai retrouvé.

Nous sommes en mars 2008, rue de Varenne (Paris VIIe), à l'Arpège, "maison de cuisine" qui a trois étoiles au Guide Michelin. Beigbeder y a convié Alain Finkielkraut pour enregistrer une interview.

Nous venions de nous asseoir quand soudain des gardes du corps à oreillettes sont entrés : François Fillon et Michèle Alliot-Marie s'installaient pour déjeuner à quelques mètres.

(Le repas et l'interview avancent. Et soudain...)

François Fillon : Tu vas bien ?

 

Alain Finkielkraut : Bonjour...

Frédéric Beigbeder : Je signale au lecteur que le Premier ministre est venu serrer la main d'Alain Finkielkraut, puis la mienne, et M. Fillon lui a dit : "Tu vas bien ?", en le tutoyant, ça confirme son soutien à l'actuel gouvernement. Vous pouvez le publier sur Internet, vite, vite, vite !

AF : Maintenant qu'il m'a tutoyé, mon soutien devient illimité.

FB : Incroyable. Vous vous connaissez d'où ?

AF : De nulle part.

FB : Tout de même, il vous tutoie. Moi, je vous connais bien, je suis venu parler du roman contemporain à votre cours de Polytechnique, vous m'avez invité à votre émission sur France Culture, et pourtant je vous vouvoie.

AF : J'ai rencontré Fillon deux fois dans ma vie. Une fois, il m'a reçu quand il était ministre de l'Education. J'étais très heureux de cette réception parce que ce n'était pas un déjeuner, et on était seuls.

FB : Vous n'aimez pas les déjeuners, je suis très triste.

AF : Non, mais avec les ministres, ce n'est pas très drôle. Ils reçoivent avec leur directeur de cabinet qui est le flic de la maison. Là, on était seuls. Et puis on s'est retrouvés à côté lors d'une émission sur l'éducation.

FB : Il doit y avoir une ivresse de devenir un peu copain avec quelqu'un de très puissant ? Vous ne pensez pas que c'est un danger pour un intellectuel ?

AF : Non, ça ne rime à rien. Il m'a tutoyé mais je ne le vois jamais. Je suis arrivé à un âge où ça se clarifie dans ma tête. J'aimerais avoir la chance d'échanger avec des hommes de pouvoir.

...

Eh bien voilà, je suis heureux d'imaginer que, neuf ans après, les choses se sont encore un peu clarifiées pour Finkie (à défaut de quoi, il pourra toujours retourner à l'Arpège et demander à Alain Passard comment on clarifie un couillon bouillon).

Partager cet article
Repost0
7 mars 2017 2 07 /03 /mars /2017 10:44

Eh oui, même contre vents et pets de son camp, il ne se sera pas retiré !

Pour qui veut voir la vérité en face, je vous le dis, les premières conséquences sont là :

Il est vraiment

Il est vraiment

Il est vraiment phénoménal...

Partager cet article
Repost0
5 mars 2017 7 05 /03 /mars /2017 01:14

Euh, pas pour les enfants, si ?

Manif pour tous au Trocadéro

C'est vous qui voyez...

Début du spectacle, ce dimanche 15 heures.

Partager cet article
Repost0
24 février 2017 5 24 /02 /février /2017 19:17

Va savoir ! Les sourcils, peut-être ?

A moins que ce ne soit à cause de l'heure...

Paulette, bon dieu, ça vient les glaçons !

Partager cet article
Repost0
16 février 2017 4 16 /02 /février /2017 06:29

Et encore, tu sais rien...

Heureusement, j'suis là !

Hier, l'ancien monarque recevait à déjeuner son ancien larbin ; ça je sais que tu le sais, mais ce que tu ne sais pas c'est qu'il y avait au menu du canard laquais !

Ouarf ! DU CANARD LAQUAIS. Tu te rends compte, Céline ?

...Céline, c'est ma dernière copine de blog en date (si cela te dit de faire sa connaissance, rien de plus simple : tu trouveras son intervention si pertinente d'hier matin dans les commentaires de mon article MERCI GERVAIS du 11 février. Tu n'as que deux pas à faire et ça vaut le détour !).

Ouais ! En attendant, la blague du repas, ç'a été le plan B.

...Sont tombés d'accord sur le plan Babouin !

Hé, qu'est-ce qu'on se marre !

Mais chut !

Partager cet article
Repost0
11 février 2017 6 11 /02 /février /2017 10:05

Commenter ne m'est pas si facile, sais-tu ?

C'est la raison pour laquelle j'apprécie et remercie celles et ceux qui, plus ou moins régulièrement, font l'effort de laisser des traces de leurs passages. Ce qui est justement le cas, depuis les derniers jours de novembre, d'un Ti Suisse particulièrement volubile dont tous les propos me réjouissent. Et qui, ne se contentant pas de m'interpeller sur mon blog, poursuit avec le même entrain notre dialogue sur un autre.

Et qui, par-dessus le marché, vient de me faire découvrir le Messie. Ah, merci !

Mais pourquoi pas : Merci Bernard ? me demanderas-tu.

- Parce que le seul, l'unique prénom possible pour un 'Ti Suisse, c'est Gervais, hé banane !

Gervais : un prénom pour mon 'ti suisse préféré.

Gervais : un prénom pour mon 'ti suisse préféré.

Partager cet article
Repost0
7 février 2017 2 07 /02 /février /2017 00:35

Telle est la pénitence que j'aurais donnée au petit François F. après sa confession cathodique si j'avais été son directeur de campagne

...de conscience, voulais-je écrire.

Tout d'un premier communiant !

Tout d'un premier communiant !

Après quoi, je lui aurais susurré :

Retourne jouer avec tes petits camarades, mon fils.

...Tandis que j'aurais pensé joyeusement, tout en reboutonnant ma soutane :

Hé hé hé ! Petit ongulé, va !

Partager cet article
Repost0
6 février 2017 1 06 /02 /février /2017 08:33
portail-du-fion.com

portail-du-fion.com

Partager cet article
Repost0
5 février 2017 7 05 /02 /février /2017 08:02

Qu'a cassé la machine à vapeur

Et rien sur Yvonne ?

- Sur Yvonne ? Quelle drôle d'idée !... D'autres questions ?

Partager cet article
Repost0