15 décembre 2011 4 15 /12 /décembre /2011 00:10

qui vient de souffler la première bougie de son blog Che4Ever.

 

Et c'est lui qui fait les cadeaux !

 

Merci à lui pour les cadeaux que sont tous ses articles et ses Papyrodies.

...Et merci pour le crayonné qu'il m'a dédié en réponse au commentaire que j'ai déposé chez lui à cette joyeuse occasion.

 

Rapidement, sur un coin de table, ces quelques traits pour qu'il sache que je me suis aussitôt attaché à en trouver le meilleur usage !

 

boulet-ballon.jpg

 

Amitiés, Papy !

 

 

P.S. du jour : Y a quand même des boeufs, quoi qu'en dise le Papy !

À la suite d'un courriel d'Antoine  à qui cet article vient enfin de faire découvrir l'existence de commentaires, et pour ceux qui n'auraient pas encore franchi ce cap (que dis-je ? cette péninsule !), le commentaire dont il est question :

 

capture-com-papy.jpg

 

 

Afin d'exaucer le voeu exprimé ici-même, dans son commentaire, par notre Papy, une pépée à la gorge "déployée", crobardée vite fait, pour lui rappeler celles de Lassalvy :

 

au-papy-amicalement.jpg 

Elle est comme nous, Papy ; elle a un peu vieilli !

Partager cet article
Repost0
27 juillet 2011 3 27 /07 /juillet /2011 14:30

Et si vous vous faisiez tout simplement plaisir en découvrant un blog litttéraire quasi confidentiel qui me botte vraiment ? Ce ne sont pas tellement mes goûts en matière d'écriture qui comptent et, si vous n'aimez pas, je ne vois pas trop ce que je pourrais vous rembourser mais je désespérerais un peu de vos qualités de lecteurs.

A votre place, je commencerais par Attaches, c'est la petite nouvelle nouvelle (la petite dernière, quoi !), mais est-ce que je vous laisse le choix ?

Bon, vous me direz ? 

Partager cet article
Repost0
15 mars 2011 2 15 /03 /mars /2011 09:40

C'est court, grinçant, et d'un cynisme de bon aloi.

On s'empresse d'en rire avant que d'en pleurer.

J'aurais aimé le faire, Gilren l'a fait.

Voilà qui, aujourd'hui, m'épargnera la corvée du nlchoir.

Pour un vieux coq, pondre n'est pas une sinécure, vous savez ?

Merci, Gilren.

 

Arigato !

 

Partager cet article
Repost0