26 août 2020 3 26 /08 /août /2020 04:30

Au-delà du catalogue Le pétrole vu par cent peintres, dont sortiront peut-être de nouvelles informations à partir des recherches qu'elle a entreprises, c'est à une dernière trouvaille tout à fait séduisante qu'Irène Ducrocq a pu porter un intérêt actif.

 

Paris, le 8 juillet dernier. A l'initiative de Millon & Associés, était présenté à la vente un lot d'Art Moderne de très belle qualité (comme en témoigne l'autoportrait de Jeanne Hébuterne, compagne de Modigliani) dont la pièce maîtresse - un Nu aux mains croisées en bois [H : 106 cm] sculpté par Alexander Calder en 1927 et estimé entre 150 000 et 200 000 € - s'est envolée à 520 000 €.

Rien d'approchant pour L'atelier du peintre de Jeanne Daour (huile sur toile de 161x96) qui en faisait partie et était estimé entre 600 et 800 €. Mais, au contraire de nombreuses oeuvres qui n'ont pas rencontré d'acquéreur, la toile a trouvé preneur à 1433 € . A ce prix-là, incontestablement, un amateur de peinture avisé. Présente à Paris, le jour de l'exposition publique (à la veille de la vente), Irène Ducrocq avait pu voir le tableau accroché aux cimaises et en discuter avec l'experte qui n'a malheureusement pas eu de détails biographiques à lui donner.

Nous nous satisferons de la reproduction proposée par le site de la maison de ventes, dont la définition nous permet d'apprécier l'excellent état de conservation de l'oeuvre originale.

Une reproduction qui met en valeur la fraîcheur de la palette et une vivacité de facture remarquable tout en autorisant une qualité de zoom intéressante.

L'oeuvre datée de 1951, en bas à droite, et signée DAOUR à l'envers, au dos de la verrière (à proximité immédiate de la porte), appelle quantité d'observations captivantes que je me garderai de développer ici.

Blog d'humour, n'oublions pas. Le seul fait que je sois encore chez OverBlog en témoigne.

Je remercie celles et ceux qui auront eu la patience de rester jusqu'au bout.

Une dernière image pour vous récompenser, ça vous va ?

Jeanne Daour - crayon (1939).

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Articles associés :

Jeanne Daour (du 30 août 2012)

Jeanne Daour (2)

Jeanne Daour (3)

Jeanne Daour (4)

Jeanne Daour (5)

Jeanne Daour (6)

Jeanne Daour (7)

Jeanne Daour (8)

Partager cet article
Repost0

commentaires

C
moi je te le dis elle pète la santé Jeanne...je viens de faire une recherche d'images sur gogol<br /> texto:<br /> Afficher les résultats pour<br /> Jeanne Daour<br /> Date de naissance : 1914 (Âge: 106 ans)
Répondre
G
Le voilà, le truc qui va faire exploser sa cote, garçon ! ;o)<br /> Accroche-toi, Jeannette, je croise les doigts...
J
Plus que 16 ans à tenir... Et elle aura battu Jeanne Calment. ^^
G
En voilà, une bonne nouvelle !<br /> Je devrais consulter ce gogole plus souvent. ;o))
D
Regardez les oiseaux du ciel...<br /> https://www.youtube.com/watch?v=IXnR4GbgUrU
Répondre
G
Une gentille alouette à laquelle on aurait plumé la tête ?<br /> ...Peut-être un violon ressortira-t-il, un jour ou l'autre, dans une de ses toiles.
D
Il y a dans sa liberté quelque chose qui me fait penser à une improvisation musicale. Est-ce parce que j'ai lu qu'elle était aussi violoniste virtuose? En tout cas j'aime beaucoup.
Répondre
G
Une maîtrise technique qui saute aux yeux et, pour le moins, une musique intérieure. De quelle nature ?
R
Bonjour Géhèm !<br /> <br /> Je ne suis pas un spécialiste mais le tableau me plait bien !<br /> La personne est à la bonne hauteur pour peindre !<br /> <br /> Et pis c’est tout !<br /> <br /> Bonne journée !<br /> <br /> Le Rotpier<br /> <br /> https://rotpier27.wordpress.com/<br /> <br /> Copié-collé : <br /> Beaucoup de retard sur les blogs : voir mon billet de ce matin !
Répondre
G
Observateur, le bougre ! ;o)
J
Un ciel parisien. J'imagine l'atelier sur la rive gauche, peut-être du côté de Montparnasse... Et toujours un chat dans un coin, presque une seconde signature.
Répondre
G
Le même atelier... En voilà une idée qu'elle est bonne ! ça m'en a tout l'air. :o)
M
Studio corner de 1952 bien sûr.
M
Je t'ai laissé plus bas un commentaire sur la première réponse que tu as faite à Nadia. Ici c'est un rapprochement avec le Studio Corner de 1951 (ton premier billet) que je veux faire. On est certainement dans le même atelier, avec dans le premier tableau une composition plus classique en plan serré. Et toujours un chat (qui n'est pas le même).
G
Cela faisait partie des "entre autres"... Jolies petites plus-values, pas vrai ? :o)
J
Je me disais qu'un marchand de toiles et de couleurs de cette époque à Montparnasse devait avoir une clientèle intéressante... Pas mal !<br /> https://www.connaissancedesarts.com/marche-de-lart/succes-pour-la-vente-de-la-collection-du-marchand-de-couleur-lefebvre-foinet-1112925/
G
Tu ne dois pas être si loin du compte, la toile porte au dos une inscription au pochoir :<br /> Toiles et couleurs extra-fines<br /> Lucien Lefebvre Foinet<br /> 19 rue Vavin & 2 rue Bréa - PARIS<br /> <br /> J'ai trouvé, entre autres, cette référence sur le net :<br /> https://www.labreuche-fournisseurs-artistes-paris.fr/fournisseur/lefebvre-foinet-lucien<br /> <br /> Joliment vue, la signature féline. :o)
A
Il y a du rythme dans les tableaux de Jeanne Daour. Les couleurs sont douces et harmonieuses.Curieuse de connaitre la suite.<br /> Pierre Lesieur ferait-il parti des peintres du catalogue ?
Répondre
G
@ Anne<br /> Je viens de lire ton mail.<br /> OK ! je garde tout sous le coude jusqu'à samedi...<br /> Ta conclusion m'a bien fait rire. J'en ris encore, d'ailleurs. :o))
G
@ Anne<br /> Tu ne connais peut-être pas encore Nanie ? Elle est Belge. ;o)))
G
@ Nanie<br /> Je crois que tu viens d'être inspirée par les frites, une fois. :o)))
G
@ Anne<br /> La suite viendra au hasard de nouvelles découvertes biographiques ou picturales tant soit peu importantes (je découvre en ce moment de nouveaux dessins proposés à la vente sur le net, certains d'un intérêt artistique médiocre).<br /> Je viens de vérifier la liste que m'a adressée Irène Ducrocq : Pierre Lesieur n'en fait pas partie. Tu auras peut-être plaisir à la consulter, je te l'envoie.<br /> <br /> Autre sujet d'intérêt : Dinah Kikoïne, la fille de Yankel, m'a écrit hier un très gentil message dans lequel elle me confirme que le derrick figurant au catalogue Galliera est bien le n°701 de la base de données destinées au catalogue raisonné. Je t'en donnerai copie.
P
Il paraît même qu'il fait partie des huiles ;-)
N
un atelier dans l'atelier c'est comme une mise en abyme et j'aime sa lumière
Répondre
G
C'est déjà suffisant pour éviter de manger de l'herbe. ;o))
M
j'ai un anglais de Basque espagnol. ;)
G
Très certainement.<br /> Je n'ai pas eu le temps de m'en occuper jusqu'à présent (et j'en ai plutôt moins en ce moment). Ce serait super si quelqu'un pouvait s'emparer de la recherche. Toi ?
M
tu parles de construction mentale, j'ai revu à plusieurs reprises les tableaux que tu as réunis. Leur composition est souvent intrigante. Ce serait vraiment intéressant d'avoir accès aux dossiers de J Hill pour comprendre peut-être un peu mieux la structure d'esprit de J. Daour.
G
C'est pourtant bien un autoportrait de Jeanne Hébuterne, sa femme (parti quand même à 180 000 €). A ce prix-là, pour cette qualité (qui n'est pas mauvaise), on n'achète pas de la peinture mais un mythe.<br /> Excellente affaire, d'ailleurs, si l'on tient compte du fait que cela s'use en principe moins vite qu'une paire de baskets (voir les sneakers de Michael Jordan récemment vendus 615 000 $ chez Christie's). ;o)
G
C'est clairement une mise en abyme, en même temps qu'une construction mentale. Il y a quantité de choses très intéressantes dans cette toile. On pourrait en parler longuement...
N
le portrait de l'affiche on dirait un Modigliani
P
L'humour n'est pas exclusif, chouette!
Répondre
G
Il y en a qui ne passent ici que pour rigoler (plus ou moins intelligemment) et je suis soucieux de ne pas les fatiguer... S'il peut d'ailleurs se trouver que certains soient à même de se faire leur propre avis, il n'en reste pas moins que je suis plus enclin à fatiguer la salade.
C
tu as pu publier sans trop de difficulté?<br /> je n'ai qu'une envie c'est d'en voir sortir de nouvelles de cette qualité
Répondre
G
L'article était prêt à 80% dans les brouillons (je l'avais commencé et abandonné à un moment où OB était à peu près stable). J'ai réussi à le programmer hier après maints échecs pour accéder à mon espace de rédaction, ce qui m'a amené à l'écourter. Comme je te l'écrivais hier soir, ils commencent sérieusement à me courir...